L'armée française au coeur d'un scandale en Centrafrique

FRANCE 3

Scandale dans l'armée française, des militaires français de l'opération Sangaris sont soupçonnés d'avoir abusé sexuellement d'enfants.

En décembre 2013, des milliers de réfugiés fuyant les massacres centrafricains s'entassent dans un camp près de l'aéroport de Bangui. Ils sont rassurés par la présence des militaires français stationnés sur l'aéroport. Selon un rapport de l'Onu et de l'Unicef, c'est dans ce camp que six mois durant 14 militaires français se seraient livrés à des agressions sexuelles sur des enfants, les plus jeunes âgés de 9 ans. C'est le quotidien britannique, The Guardian qui a révélé en premier l'affaire. L'auteur de l'article y dévoile des passages parfois très crus comme celui de cet enfant de 11 ans: "Il a été appelé par un  homme blanc, un soldat de Sangaris, l'enfant est venu, il lui a demandé si il pouvait avoir des biscuits. Le français a répondu que pour avoir des biscuits, il fallait d'abord lui lécher le pénis" Sandra Laville, journaliste "The Guardian"

La Défense veut "vérifier la réalité des faits"

A Bangui, certains réfugiés ne sont pas surpris et affirment avoir été témoins de rapports sexuels contraints mais sans pouvoir être très précis. En juillet dernier, une enquête a été ouverte, mais les faits seraient selon l'armée difficile à établir. "On est pas entrain de cacher les faits, on est en train de vérifier la réalité des faits (...) les listes de noms qui circulent, je n'en sais rien, ce sont des informations de presse. La justice est saisie" a affirmé Pierre Bayle le porte-parole du ministère de la Défense. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne