A Bangui, le scandale de l'armée française ne surprend pas

FRANCE 3

Après la révélation du scandale concernant des soldats de l'armée française en Centrafrique, Anthony Fouchard, correspondant de la radio RFI à Bangui fait le point pour France 3. 

A Bangui, dans le camp de réfugiés où des soldats de l'armée française auraient abusé sexuellement d'enfants, la nouvelle n'a surpris personne. "Evidemment qu'on était au courant, on a été témoins de ces scènes a confié une habitante, qui dit avoir essayé d'alerté les autorités militaires locales sans succès" explique le journaliste Anthony Fouchard. "Partout dans le camp, les témoignages se multiplient mais difficile de démêler le vrai du faux. Une chose est sure. A Bangui, cette nouvelle commence à avoir un écho important dans la population" poursuit le journaliste.

Pas de colère pour le moment

Si la nouvelle est sur toutes les lèvres, les habitants, eux, restent calmes. "Pour le moment, pas de manifestation de colère vis à vis de l'ONU ou des soldats de la force Sangaris mais à quelques jours du forum de Bangui, la nouvelle ne pouvait pas plus mal tomber" conclut Anthony Fouchard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne