Centrafrique : des soldats français accusés de viols sur des enfants

France 2

Le journal britannique "The Guardian" a révélé mercredi 29 avril un rapport confidentiel de l'ONU qui fait état de "viols" sur des enfants par des militaires français en Centrafrique.

Les faits se seraient produits pendant plusieurs mois en 2014, tout près de l'aéroport de Bangui, où se trouve le plus grand camp de déplacés de la capitale centrafricaine, comme l'explique Nabia Makhloufi, de France 2. A l'époque, les militaires français assuraient la sécurité du site. Alertée par les accusations de viols, l'ONU avait ouvert une enquête. "Les Nations unies, avec leur bureau des droits de l'homme à Bangui, ont ouvert une enquête au sujet de graves allégations par des militaires français avant le déploiement des forces de l'ONU en Centrafrique", a indiqué le porte-parole du secrétaire général des Nations unies, Fahran Haq.

Du sexe contre de la nourriture

Paula Donovan, de l'association humanitaire Aids Free World, a pris connaissance du rapport. Elle parle du témoignage de six enfants affamés : "Ils approchaient les soldats et les suppliaient pour avoir de la nourriture. Et les soldats leur disaient :'Tu auras à manger contre du sexe'". Le gouvernement centrafricain n'a pas encore réagi, mais en France, le ministère de la Défense a pris connaissance du rapport de l'ONU et a promis de faire toute la lumière sur cette affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne