Centrafrique

Depuis son indépendance en 1960 grâce au père de la Nation, Barthélemy Boganda, la Centrafrique a connu une succession de guerres civiles qui ont empêché le pays de connaître un véritable décollage économique. En 2013, une paix semblait avoir été acquise après que des accords eurent débouché sur la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par François Bozizé. Mais le 24 mars 2013, les rebelles prennent le palais présidentiel et s’emparent du pouvoir. Depuis, la Centrafrique est plongée dans le chaos, malgré l’aide militaire apportée par la France.
plus
Des militaires de la base française de Gao au Mali, en août 2018. 

VIDEO. Armée : la seconde vie des militaires blessés au combat

La ministre de la Défense nationale de la République centrafricaine, Marie-Noelle Koyara, et le ministre de la Défense russe, Sergei Shoigu, lors de la signature d\'un accord intergouvernemental de coopération militaire en 2018.

Les manœuvres de la Russie pour accroître son influence en Afrique

Une ex-enfant soldat lors d\'une formation de couture à Bangui en Centrafrique 

"J’ai beaucoup de chance, car j’ai pu retrouver la vie", raconte une ex-enfant soldat en Centrafrique

Une femme tient un exemplaire de l\'édition 2015 du dictionnaire français \"Petit Larousse\", qui vient d\'être imprimé, le 21 mai 2014 à Paris. 

Ces mots venus d’Afrique : l’alphabète, le boucantier et le taxieur entrent dans "Le Larousse"

Une religieuse franco-espagnole de 77 ans a été retrouvée assassinée dans un village de Centrafrique, où elle venait en aide à de jeunes filles. Aucune revendication n\'est pour l\'instant parvenue, mais le Vatican évoque un crime \"barbare\".

Une sœur française assassinée en Centrafrique

Une religieuse franco-espagnole de 77 ans a été retrouvée assassinée dans un village de Centrafrique, où elle venait en aide à de jeunes filles. Aucune revendication n\'est pour l\'instant parvenue, mais le Vatican évoque un crime \"barbare\".

Centrafrique : une religieuse française assassinée

Nola, Centreafrique.

Une religieuse franco-espagnole de 77 ans assassinée en Centrafrique

Casques bleus sénégalais en train de patrouiller à Bangui (Centrafrique), le 24 avril 2017.

Centrafrique : comment faire avancer l'accord de paix ?

Un musicien Broto de la région de Bambari, au centre du pays, souffle dans une racine d\'arbre creusée en forme de trompe d\'où s\'échappe un grondement sourd.

Centrafrique : les trompes des Broto veulent vivre malgré la guerre civile

Ali Darassa, le dirigeant de l\'UPC, l\'un des principaux groupes armés en Centrafrique (ici le 16 mars 2019, près de la localité de Bambari). 

En Centrafrique, "une longue série d'accords sans lendemain"

Un instrument en voie de disparition

Centrafrique: tradition en voie de disparition

Un éleveur fulani, Peul du Nigeria, abreuve son troupeau du côté de la ville de Yola.

Les Peuls au cœur des conflits entre agriculteurs et éleveurs du Sud-Sahel

Pascal Bida Koyagbele

En Centrafrique, un agriculteur crée une ferme biologique

Un combattant de la milice armée 3R, l\'un des 14 groupes rebelles signataires de l\'accord de paix du 6 février 2019, le huitième depuis 2013 (photo prise le 17 avril 2017).

Centrafrique : l'accord de paix, signé le 6 février 2019, se fissure déjà

Casques bleus camerounais de l\'ONU dans le village de Bambara en République Centrafricaine, le 15 avril 2017.

République centrafricaine : un rapport de l'ONU sur le massacre d'Alindao en novembre 2018

Un membre de la société privée russe Sewa chargée de la sécurité rapprochée du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra en août 2018 (photo d\'illustration).

Washington juge "inacceptables" les violences imputées à des Russes en Centrafrique

Des enfants dans les ruines d\'Hamouria dans la Ghouta orientale en Syrie, le 22 février 2018.

L'effrayant rapport de l'ONG Save the Children

En Centrafrique, les expatriés rentrent petit à petit au pays, la plupart du temps il ne regrettent pas d\'avoir quitter l\'europe. Mieux, ils sont nombreux à y avoir découvert des opportunités, comme Auguste...

Centrafrique : les "repats" de retour

Une jeune fille passe devant une patrouille de casques bleus dans le village de Bambara en République centrafricaine le 25 avril 2017.

Accord de paix entre 14 groupes armés et le gouvernement de la République centrafricaine

Un membre d\'une société de sécurité privée russe, en charge de la protection rapprochée du président centrafricain Touadéra.

Qui est le groupe Wagner, pourvoyeur de mercenaires russes en Centrafrique?

Membres du groupe armé Séléka à Bangui, capitale de la Centrafrique, le 27 janvier 2014.

Centrafrique : à Khartoum, difficiles pourparlers entre groupes armés et gouvernement

Un soldat tanzanien de la force de l\'ONU déployée en Centrafrique, en juillet 2018 (ici près de la localité de Gamboula).

République centrafricaine : l'incapacité de l'ONU à protéger les civils face aux attaques des milices

Des femmes se rendent au marché, à Bangui, en Centrafrique, un pays en proie à la crise.

La rivalité France-Russie en Centrafrique

Les participantes au concours de beauté Miss Centrafrique, organisé à Bangui avec l\'aide de la Russie, le 9 décembre 2018.

Un concours Miss Centrafrique sponsorisé par la Russie

Enfants souffrant de malnutrition, photographiés au complexe pédiatrique de Bangui, le 4 décembre 2018.

Viol, malnutrition, sida, travail forcé... Les enfants, victimes silencieuses de la guerre en Centrafrique

A Bangui, le 29 octobre 2018, Alfred Yekatom est arrêté après avoir tiré en l\'air dans l\'enceinte du Parlement, menaçant un autre député.

La Haye: l'ex-milicien Alfred Yekatom, premier Centrafricain transféré à la CPI

Distribution alimentaire dans le village de Makunzi Wali, en Centrafrique (avril 2017).

République centrafricaine: l’aide alimentaire menacée par les violences

Un Casque bleu en mission patrouille dans les rues de Gamboula  en Centrafrique, le 6 juillet 2018.

Centrafrique : l'ONU sanctionne un Casque bleu auteur d'agressions sexuelles

Le président russe, Vladimir Poutine, en train de discuter avec le président du Soudan, Omar al-Béchir, le 23 novembre 2017 à Sotchi, sur les bords de la mer Noire en Russie.

Le «grand retour» de la Russie sur le continent africain

à Bangui pour former des centaines de soldats centrafricains au maniement des armes. Des armes, russes comme les consultants, pistolets, fusils d’assaut, mitrailleuses et lance-roquettes livrés en grande quantité à l\'armée centrafricaine avec la bénédiction tacite de l\'ONU. Ces soldats ont généralement déjà été formés par le programme européen EUTM. Si dans un premier temps, la mission de formation russe semble généreuse et désintéressée, à y regarder de plus près, on remarque que c\'est non loin de là, au centre du pays, que trois journalistes russes ont été abattus, alors que, selon toute vraisemblance, ils enquêtaient sur la présence en Centrafrique d\'une officine russe de mercenaires, la société Wagner. La générosité affichée laisse alors entrevoir que par cette mission, Moscou vise également à renforcer son influence dans un Etat stratégique, riche en ressources telles que diamants, or, uranium, bois.  

LA PHOTO. Centrafrique : fin d'entraînement, les soldats tout à leur joie.

1234567891014

Vous êtes à nouveau en ligne