Présidentielle au Cameroun : l'opposant Maurice Kamto revendique la victoire

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), prononce un discours lors d\'un meeting à Yaoundé (Cameroun), le 30 septembre 2018.
Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), prononce un discours lors d'un meeting à Yaoundé (Cameroun), le 30 septembre 2018. (MARCO LONGARI / AFP)

Le candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun n'a pas donné de chiffre et n'a pas indiqué sur quoi il basait ses affirmations.

Le candidat à la présidentielle camerounaise Maurice Kamto a revendiqué la victoire, lundi 8 octobre, face à Paul Biya, président sortant et grand favori du scrutin. "J'ai reçu pour mission de tirer le penalty, je l'ai tiré et je l'ai marqué" a-t-il déclaré à la presse à Yaoundé. "J'ai reçu du peuple un mandat clair que j'entends défendre jusqu'au bout", a poursuivi cet ancien ministre de la Justice, âgé de 64 ans, sans donner de chiffre ni indiquer sur quoi il basait ses affirmations.

Cette revendication a provoqué l'ire du pouvoir en place. Maurice Kamto est "manifestement hors-la-loi, a déclaré le ministre de la Communication. "Quiconque se met en travers [des institutions nationales] rencontrera naturellement la rigueur de la loi, parce que la force appartient à la loi."

"J'invite le président de la République à organiser les conditions d'une transition pacifique afin de mettre le Cameroun a l'abri d'une crise électorale dont notre pays n'a nullement besoin", a également déclaré Maurice Kamto.

Vous êtes à nouveau en ligne