Cameroun : trois religieux enlevés en avril ont été libérés

Gianantonio Alllegri (à gauche) et Giampaolo Marta (à droite), les prêtres italiens enlevés en avril 2014 au Cameroun, avant leur rapt. 
Gianantonio Alllegri (à gauche) et Giampaolo Marta (à droite), les prêtres italiens enlevés en avril 2014 au Cameroun, avant leur rapt.  (DIOCESI VICENZA / AFP)

Il s'agit de deux prêtres italiens et d'une religieuse canadienne enlevés début avril par des hommes armés dans leur paroisse de Tchéré, au nord du pays. 

Ils ont été récupérés cette nuit dans une localité à la frontière entre Cameroun et Nigeria. Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne enlevés début avril ont été libérés par leurs ravisseurs, dans la nuit de samedi à dimanche 1er juin. Ils ont quitté le nord du Cameroun à bord d'un avion militaire 

"Nous avons passé une semaine au Nigeria dans le cadre des négociations. Finalement, ils nous ont été remis dans la nuit", a expliqué une source militaire sous le couvert de l'anonymat.

Soupçons sur Boho Haram

Les trois religieux avaient été enlevés début avril par des hommes armés dans leur paroisse de Tchéré, à 800 km au nord de Yaoundé. Leur rapt n'avait pas été revendiqué mais les forces de sécurité camerounaises les ont rapidement attribués aux islamistes armés nigérians de Boko Haram, responsables de l'enlèvement de près de 200 lycéennes au Nigeria.

Le groupe avait également enlevé le prêtre français Georges Vandenbeusch, à la mi-novembre 2013. Ce dernier a été libéré sept semaines plus tard.  

Vous êtes à nouveau en ligne