Qui retenait les otages français libérés au Sahel ?

FRANCE 2

Après la libération des deux otages français survenue le vendredi 10 mai au nord du Burkina Faso, le journaliste Étienne Leenhardt penche pour la piste terroriste, dans une région minée par les groupuscules.

Initialement capturés au Bénin le 1er mai, lors d'une visite au parc national de la Pendjari, les deux otages français libérés le 10 mai ont été retrouvés au nord du Burkina Faso. "Dans ce genre d'affaires, la grande difficulté, c'est que les personnes qui sont en tourisme dans un pays peuvent être prises en otage par un petit groupe et dans les jours qui suivent, être revendues à des groupes plus importants, puis à des groupes encore plus importants et idéologisés en matière de terrorisme", détaille Étienne Leenhardt, chef du service étranger pour France 2.

Les pistes État islamique et Al-Qaida privilégiées

Pour lui, la piste terroriste ne fait aucun doute, reste à savoir l'identité de ceux qui ont revendiqué la prise d'otages. "Il faut savoir que dans cette région, les groupes État islamique et Al-Qaida se font concurrence. Des petits groupes de régionaux font allégeance à ces deux grandes entités de la lutte terroriste. On saura probablement avec le débriefing que nous allons avoir avec les autorités françaises quel était le groupe qui retenait nos deux compatriotes otages", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne