DIRECT. Burkina Faso : Compaoré quitte la présidence, pillages à Ouagadougou

Le président burkinabé Blaise Compaoré, le 26 juillet 2014.
Le président burkinabé Blaise Compaoré, le 26 juillet 2014. (SIA KAMBOU / AFP)

Après les manifestations monstres qui embrasent le pays depuis plusieurs jours, le président Blaise Compaoré a annoncé, vendredi, qu'il quittait le pouvoir. Le chef d'état-major Honoré Traoré prend la tête de l'Etat. 

Sous la pression des manifestants, le président Blaise Compaoré a fini par annoncer qu'il quittait le pouvoir, après 27 ans d'exercice. Alors que la confusion règne au Burkina Faso, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé dans les rues de la capitale, Ouagadougou, vendredi, pour exiger le départ "immédiat" du président burkinabé.

Environ une heure après sa démission, le chef d'état-major Honoré Traoré a annoncé qu'il prenait la tête de l'Etat.

Francetv info fait le point sur les derniers éléments.

Coup de force d'un groupe d'officiers. Un groupe de militaires a déclaré qu'il prenait "le destin du pays en main", avant d'annoncer la fermeture des frontières.

Compaoré appelle à des élections "libres et transparentes""Dans le souci de préserver les acquis démocratiques, ainsi que la paix sociale (...), je déclare la vacance du pouvoir en vue de permettre la mise en place d'une transition devant aboutir à des élections libres et transparentes dans un délai maximal de 90 jours", écrit-il dans un communiqué.

 Des pillages dans le quartier des ministères. De nombreux hommes, poussant des charrettes à bras, déambulent avenue de l'Indépendance, l'un des principaux axes de la capitale, bordé par l'Assemblée nationale et de nombreux ministères ou directions administratives.

Au moins 30 morts et plus d'une centaine de blessés. C'est le lourd bilan des émeutes sanglantes de jeudi, selon l'opposition.

Vous êtes à nouveau en ligne