Burkina Faso : la communauté française a reçu des consignes

Cette vidéo n'est plus disponible

En direct du Quai d'Orsay, à Paris, Alban Mikoczy fait le point sur les consignes données aux Français du Burkina Faso après qu'une attaque a eu lieu dans la capitale Ouagadougou, dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 août.

Alors qu'un attentat est survenu à Ouagadougou, au Burkina Faso, dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14, Alban Mikoczy explique que la communauté française sur place a reçu "des consignes par l'ambassade de France qui leur renouvelle ces consignes de prudence. 3 500 Français sont inscrits et vivent au Burkina Faso, dont 3 000 environ dans la capitale, Ouagadougou. Le président de la République, Emmanuel Macron, a rassuré le Burkina Faso de son soutien et de sa coopération."

"Déterminer précisément le profil des assaillants"

Selon le journaliste, "il faut savoir que le Burkina Faso fait partie des États qui, avec la France, tentent une opération antiterroriste dans le Sahel." Il ajoute : "C'est particulièrement difficile. Barkane, c'est 4 000 hommes qui tentent de contrôler un territoire qui est grand comme un peu plus que l'Europe : 5 millions de km carrés. En ce qui concerne les faits de la nuit de dimanche à lundi, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour terrorisme. Une enquête qui lui permettra d'avoir accès au dossier et de coopérer avec les enquêteurs burkinabés pour tenter de déterminer précisément le profil des assaillants".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne