Attentat de Ouagadougou : décès d'une 3e Française, la 30e victime

France 3

 Leila Alaoui, jeune Franco-Marocaine, a succombé à ses blessures après l'attentat de Ouagadougou. Ses pairs saluent une figure rayonnante de la photographie. Elle conjuguait sa passion avec son engagement.

Leila Alaoui avait 33 ans. Photographe reconnu, ses travaux étaient exposés il y a encore quelques jours à la Maison européenne de la photographie à Paris avec ses portraits grandeur nature de femmes et d'hommes en costume traditionnel marocain. Elle venait d'être envoyée au Burkina Faso par Amnesty International pour un reportage sur le droit des femmes.

Inhumée mercredi

Photographe, Leila Alaoui utilisait également la vidéo. Le parcours des migrants au Maroc l'avait beaucoup inspirée, avec à chaque fois la même humanité au travail. Sa vie s'est brutalement interrompue le week-end dernier à Ouagadougou. Leila Alaoui se trouvait devant un café en face de l'hôtel Splendid lorsque l'attaque terroriste est intervenue. Blessée à la jambe, au bras et au thorax, son évacuation était en préparation quand elle est décédée d'un arrêt cardiaque post-opératoire. Elle sera enterrée mercredi au Maroc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne