Attaque de Ouagadougou : Mokhtar Belmokhtar, ennemi numéro 1 dans le Sahel

FRANCE 2

En direct de Ouagadougou (Burkina Faso), Gérard Grizbec revient sur la revendication de l'attaque par l'Aqmi.

L'attaque terroriste de Ouagadougou qui a fait 29 victimes a très rapidement été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique, plus précisément par Mokhtar Belmokhtar, l'ennemi public numéro 1. "Sa tête a été mise à prix par les Américains pour 5 millions de dollars", souligne Gérard Grizbec. L'homme est également poursuivi par l'armée française.

Ses faits d'armes

Mokhtar Belmokhtar est Algérien. "On l'appelle 'le borgne' parce qu'il aurait perdu un oeil lors de combats en Afghanistan", explique le journaliste de France 2 avant de poursuivre : "Ces dernières années, il a été de toutes les luttes jihadistes que ce soit en Algérie dans les maquis des années 90, que ce soit plus récemment il y a trois ans au sud de l'Algérie où de manière spectaculaire il prend en otage une dizaine de personnes de différentes nationalités sur un site gazier, ou que ce soit en novembre dernier lors de l'attaque d'un grand hôtel à Bamako au Mali", rappelle Gérard Grizbec.
Vous êtes à nouveau en ligne