Avion soudanais détourné : les pirates libèrent les passagers et se rendent

(Radio France © France Info)

Les pirates de l'air auteurs du détournement d'un avion de ligne soudanais vers la Libye se sont rendus aujourd'hui aux autorités libyennes, après avoir libéré tous les passagers.

"Ils (les pirates) se sont rendus maintenant", a indiqué en milieu d'après-mdi un responsable depuis l'aéroport de Koufra (sud-est libyen) où l'avion est stationné depuis hier soir. "Les pirates se sont livrés sans violences et les membres de l'équipage de l'avion est sain et sauf", a-t-il ajouté.

Au terme de plusieurs heures de négociation, les pirates de l'air auteurs du détournement d'un avion de ligne soudanais vers la Libye se sont donc rendus cet après-midi aux autorités libyennes, après avoir relâché les huit membres de l'équipage, encore présents à bord de l'appareil après la libération ce matin des 87 passagers.

L'avion devait effectuer une liaison intérieure au Soudan - la compagnie Sun Air ne fait que ça, d'ailleurs. Mais des pirates de l'air ont réussi à le détourner. Exigeant d'atterrir à Paris, ils ont finalement accepté un arrêt au Liban, après que l'Egypte a refusé de les accueillir.
_ L'appareil est depuis hier soir posé sur l'aéroport militaire de Koufra, une ville-oasis située à 1.350 km au sud-est de Tripoli.

Après l'atterrissage dans la nuit de l'avion en Libye, les pirates avaient affirmé appartenir à l'Armée de libération du Soudan (SLA), un mouvement rebelle du Darfour, et demandé du carburant pour rejoindre leur chef Abdel Wahid Mohammed Nur à Paris, selon le directeur de l'aéroport militaire de Koufra, Khaled Saseya, qui citait le pilote de l'avion détourné.

Pourquoi Paris ? L'explication, c'est le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner qui l'a donnée. “Les pirates se revendiquent d'un homme qui est un des rebelles du Darfour, à qui nous avons donné asile depuis quelques années.” Sauf que Abdul Wahid-Nour “dit qu'il ne connaît pas ces gens, refuse absolument d'employer ces méthodes, ce n'est pas son genre, c'est plutôt un homme pacifique.”

Vous êtes à nouveau en ligne