Un court-circuit sur un appareil anti-moustique à l’origine du décès de huit nourrissons dans l'incendie d'une maternité en Algérie

Devant la maternité victime de l\'incendie à Oued Souf, en Algérie, le 24 septembre 2019.
Devant la maternité victime de l'incendie à Oued Souf, en Algérie, le 24 septembre 2019. (STRINGER / AFP)

Huit nourrissons sont morts dans la nuit du 24 au 25 septembre 2019 lors d'un incendie dans une maternité dans le centre-ouest de l'Algérie. 

Le feu s'est déclaré à 3h50 du matin (2h50 GMT) dans l'hôpital Mère et enfant d'Oued Souf, dans le nord-est du Sahara algérien, selon le capitaine Nassim Bernaoui.

Nous déplorons malheureusement la mort de huit nourrissons, certains brûlés et d'autres asphyxiés par la fuméeNassim Bernaoui, capitaine de la Protection civileà l'AFP

Selon les chiffres officiels de la Direction générale de la Protection civile, 76 personnes dont 11 nouveau-nés, 37 femmes et 28 membres du personnel ont été secourus.

La protection civile a mobilisé des dizaines de camions pour venir à bout de l'incendie qui a été maîtrisé.

Appareil anti-moustique 

Les premiers éléments de l'enquête diligentée par le Premier ministre Noureddine Bedoui indiquent que cet incendie meurtrier a été provoqué par un appareil de protection anti-moustique, rapporte la télévision publique algérienne

Ce même établissement de santé Mère et enfant avait été ravagé en mai 2018 par un incendie, qui avait causé d'importants dégâts matériels, mais aucune perte humaine.

Vous êtes à nouveau en ligne