VIDEO. L'unique rescapée française de l'attaque d'In Amenas témoigne

SAMAH SOULA et GUILLAUME MICHEL - FRANCE 2

Infirmière urgentiste de 47 ans, Murielle Ravey décrit devant la caméra de France 2 une "peur qui ne la quittera pas".

Un an après l'attaque terroriste et le bain de sang sur le site gazier algérien d'In Amenas (Algérie), une information judiciaire est ouverte, jeudi 9 janvier. La justice française vient de récupérer les procès-verbaux d'audition des terroristes survivants. L'unique rescapée française raconte aujourd'hui comment elle a vécu ces événements.

Murielle Ravey est une infirmière urgentiste de 47 ans. Elle parle d'une "véritable ambiance de guerre". Elle décrit devant la caméra de France 2 une "peur qui ne la quittera pas". Son obsession a été durant toute l'attaque de trouver un plan pour échapper de l'enfer qu'elle vivait. "Il faut agir parce que ces gens, qui venaient pour semer la terreur, nous dépossèdent de notre personnalité (…) et pour moi, ça, c'est inadmissible", dit-elle.

Le 16 janvier 2013, à l'aube, une quarantaine de terroristes avaient pris d'assaut le complexe gazier de Tiguentourine, à 45 km d'In Amenas, dans le sud de l'Algérie. Sur cette base travaillaient environ 800 personnes, dont 134 étrangers de plusieurs nationalités. Selon les autorités algériennes, 38 employés, dont 37 étrangers, et 29 assaillants avaient été tués.

Vous êtes à nouveau en ligne