VIDEO. Mort d'Hervé Gourdel : les Français doivent "se serrer les coudes", dit Mélenchon

FRANCE 2

L'ancien coprésident du Parti de gauche a, par ailleurs, fustigé l'intervention militaire française en Irak. 

"Il faut bien que chaque Française et Français se dise qu'il a une responsabilité personnelle dans ce moment de souffrance, c'est de se serrer les coudes", a lancé Jean-Luc Mélenchon, sur France 2, vendredi 26 septembre. L'ancien coprésident du Parti de gauche a prévenu, après l'assassinat de l'otage Hervé Gourdel en Algérie, que "la victoire des assassins serait que nous en venions à nous disputer entre nous ou bien à montrer du doigt telle ou telle composante de notre République".

"Une manière monarchique de faire"

Cependant, le responsable politique a fait part de son hostilité aux frappes françaises en Irak. Après avoir souligné que, pour lui, les "deux choses n'ont pas de rapport l'une avec l'autre", Jean-Luc Mélenchon a pointé le fait que "François Hollande a[it] décidé, tout seul, le 18 septembre, que l'on frapperait en Irak. Le lendemain, les frappes ont lieu et cinq jours plus tard, le Parlement débat et ne vote pas."

Il y voit "une manière monarchique de faire les choses et des choses dont tout le monde sait d'avance qu'elles vont provoquer un chaos encore plus grand qu'avant, car je rappelle que c'est la troisième guerre qui est faite en Irak".

Vous êtes à nouveau en ligne