Mort du général Ahmed Gaïd Salah, acteur majeur du système en Algérie

FRANCEINFO

Le général Ahmed Gaïd Salah est décédé lundi 23 décembre d'une crise cardiaque. Il jouait un rôle politique important en Algérie.

L'armée algérienne est en deuil depuis le décès d'Ahmed Gaïd Salah lundi 23 décembre. Ce général est décédé d'une crise cardiaque à 79 ans. Il a longtemps été un proche de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika avant d'être par la suite l'homme qui a précipité sa chute afin de calmer la contestation dans le pays.

Un homme qui divise

C'est un peuple algérien partagé qui a réagi à la mort de cette figure du pouvoir, symbole du système politique que les manifestants ne cessent de critiquer . "Il a fait du bon travail quand il était au pouvoir. Il a tenu les rênes du pays pendant neuf mois et il n'y a pas eu de catastrophe", affirme un passant. "Aujourd'hui, certains manifestants ne lui souhaitent pas de reposer en paix et d'autres disent le contraire. Maintenant nous voulons que quelqu'un de bien le remplace", explique un autre homme. Le nouveau président algérien a décrété trois jours de deuil national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne