VIDEO. Algérie : Benflis, principal opposant de Bouteflika, dénonce des fraudes "sans précédent"

Interrogé par BFMTV, l'ancien Premier ministre algérien, candidat à l'élection présidentielle, évoque des "bourrages d'urnes".

Ali Benflis ne se fait guère d'illusions au sujet de l'issue de l'élection présidentielle algérienne, dont les résultats doivent être annoncés vendredi 18 avril. "Il ne fait aucun doute que Bouteflika va être déclaré gagnant, alors qu'il n'a même pas fait campagne", a-t-il déclaré vendredi à BFMTV.

"Une escroquerie à vaste échelle"

Le candidat, principal rival de Bouteflika dont il a été le Premier ministre, a accusé son concurrent de fraude électorale. Il a évoqué des "bourrages d'urnes", des "intimidations d'observateurs" venus superviser le scrutin, et de "l'argent sale" utilisé pour "acheter les consciences". Il a d'ores et déjà annoncé qu'il contesterait les résultats.

"Les preuves [des fraudes] sont là", a-t-il ajouté. "Le gouvernement a été transformé en comité de soutien, l'administration n'a pas été neutre... C'est une escroquerie à vaste échelle !"

Vous êtes à nouveau en ligne