Présidentielle en Algérie : la candidature d'Abdelaziz Bouteflika officiellement déposée au Conseil constitutionnel

Abdelaziz Bouteflika s\'apprête à voter à des élections législatives, le 4 mai 2017, à Alger (Algérie).
Abdelaziz Bouteflika s'apprête à voter à des élections législatives, le 4 mai 2017, à Alger (Algérie). (ZOHRA BENSEMRA / REUTERS)

Son dossier de candidature a été remis par son directeur de campagne, Abdelghani Zaalane.

Au bout du suspens, Abdelaziz Bouteflika y va. La candidature du président algérien à un cinquième mandat a été déposée, dimanche 3 mars, au Conseil constitutionnel, à Alger, en vue de la présidentielle du 18 avril, a annoncé l'agence officielle APS. Le dossier de candidature du dirigeant de 82 ans, hospitalisé depuis une semaine en Suisse, a été déposé par son nouveau directeur de campagne, Abdelghani Zaalane, peu avant l'heure limite.

Dans le même temps, dans une lettre transmise et lue à la télévision nationale, Abdelaziz Bouteflika s'est engagé, s'il était élu, à ne pas aller au bout de son nouveau mandat. "Si le peuple algérien me renouvelle sa confiance", "je prends solennellement devant Dieu, et devant le peuple algérien" l'engagement d'organiser "une élection présidentielle anticipée" dont la date sera arrêtée par une "conférence nationale" mise en place après le scrutin, a annoncé le chef de l'Etat dans sa lettre.

Je m'engage à ne pas être candidat à cette élection qui assurera ma succession dans des conditions incontestables de sérénité, de liberté et de transparence.Abdelaziz Bouteflikadans une lettre aux Algériens

En poste depuis 1999, le président a dit avoir "écouté et entendu le cri du cœur des manifestants et en particulier des milliers de jeunes qui [l'ont] interpellé sur l'avenir de notre patrie". Il a assuré avoir "le devoir et la volonté" de répondre à "leur exigence fondamentale (...) le changement du système".

Vous êtes à nouveau en ligne