Manifestations en Algérie : la jeunesse s'empare du mouvement

FRANCE 2

Alors que la destitution d'Abdelaziz Bouteflika est en suspens, les manifestations se poursuivent chaque jour à Alger et dans le reste de l'Algérie. Les étudiants sont en première ligne.

Ils chantent la liberté. Il y a encore un mois, Rima Boumaiza aurait été arrêtée pour avoir manifesté dans la rue. Désormais, elle défile deux fois par semaine. Elle et les autres jeunes Algériens n'ont connu toute leur vie qu'un seul président. "J'ai 20 ans et je n'ai rien connu d'autre, j'aimerais connaître le changement quand même", confie la jeune femme. Samy Achat, un de ses amis manifestants, veut que ça soit "le peuple qui choisisse et pas via des scrutins biaisés".

Plus de la moitié de la population a moins de 30 ans

Depuis le début des contestations à Alger, tous les mardis les deux étudiants retrouvent des amis. Ensemble, ils préparent leurs pancartes et leurs slogans. Pour la première fois, ils ont le sentiment de pouvoir peser sur l'avenir de l'Algérie. La prise de conscience politique est récente. Ultras connectés sur les réseaux sociaux, Samy, Rima et leurs amis ont même réalisé une vidéo qui a fait le buzz. En Algérie, plus de la moitié de la population a moins de 30 ans et n'a jamais connu la liberté d'expression. Alors qu'ils ont toujours voulu quitter leur pays, ils veulent désormais tout construire chez eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne