Les opposants à Abdelaziz Bouteflika appellent à de nouvelles manifestations en Algérie

FRANCE 2

Dimanche 3 mars, Abdelaziz Bouteflika a annoncé dans un courrier sa candidature à un cinquième mandat présidentiel. Comment les Algériens ont accueilli la nouvelle ?

C'est ce que redoutaient les manifestants. Dimanche 3 mars, Abdelaziz Bouteflika a annoncé dans un courrier, lu à la télévision, qu'il se présentait à sa réélection à la présidence de l'Algérie. Malgré la colère de la rue, le chef de l'État n'a pas cédé. De nombreux opposants à ce cinquième mandat appellent d'ores et déjà à une nouvelle mobilisation dans la capitale, Alger, vendredi 8 mars. 

Un nouveau rassemblement vendredi 

Sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à se donner rendez-vous pour des rassemblements d'une ampleur inédite dans tout le pays. "Ce soir, les rues d'Alger ont retrouvé leur calme malgré les manifestations étudiantes de cette après-midi, mais il y a encore une très forte présence policière dans la capitale. Une chose est sûre, la crise politique est loin d'être terminée ici en Algérie", indique le correspondant de France 2 à Alger, Sofiane Youssef. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne