EN IMAGES. Vendredi 15 mars, Alger était en fête comme jamais

Dans la foule à Alger, après le retrait de la candidature de Bouteflika à un cinquième mandat, le "vendredi des sourires" était plus déterminé que jamais. Des millions de personnes ont manifesté, à travers le pays, pour "dégager tout le système". 

Un grand soleil, des drapeaux au vent, des sourires répondent aux sourires, de la détermination et la désormais très célèbre chanson Casa del Mouradia (clin d'œil à la série Casa de Papel et le siège de la Présidence), scandée par des milliers de personnes, Alger était en fête ce vendredi, mais aussi très mobilisée. 

111
10h05 : Place Audin (Alger), un manifestant vient d'acheter un drapeau pour 500 dinars (3,72 euros au taux officiel). Il propose aux passants de le prendre en photo. Vers 14 heures, le prix du drapeau se négocie à 300 dinars près de la Grande-Poste. FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
211
11h30 : la principale artère de la ville, la rue Didouche Mourad (ex-Michelet), est désertée par les automobilistes.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
311
11h40 : de l'humour corrosif, des jeunes mettent un "cachir", saucisson halal, au bout de l'hameçon pour attraper des "cachiristes", des sympathisants du régime. Ce produit a été popularisé lors de la campagne du 4e mandat, en 2014. Pour remplir les salles. Les organisateurs donnaient un sandwich au cachir et une petite somme d'argent aux jeunes désœuvrés.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
411
11h50 : des étudiants arrivent à la Grande-Poste, lieu de ralliement des manifestants. Des milliers de personnes reprennent derrière eux des slogans contre le "prolongement du 4e mandat".  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
511
12H05 : les marches de la Grande-Poste disparaissent sous la foule.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
611
12h30 : l'adolescente regarde vers la Grande-Poste, pendant que son père filme, en contrebas, un groupe de jeunes qui chantent des slogans hostiles au gouvernement.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
711
14h : à l'entrée de la rue Larbi Ben M'hidi (ex-d'Isly), trois jeunes filles assises devant un magasin se font photographier par les manifestants.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
811
14h45 : l'humour comme arme de protestation. Les manifestants ont rivalisé d'ingéniosité pour détourner les slogans des grandes marques et les adapter au contexte local, toujours avec le sourire.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
911
16h : des manifestants grimpent aux arbres pour une meilleure vue et ne pas être noyés dans la foule impressionnante. Ils y resteront jusqu'à la fin de la marche. FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
1011
Près de 17 h : les manifestants continuent d'affluer. Loin de s'essouffler, la manifestation de ce vendredi s'est amplifiée à Alger. Plus d'Internet, ni de téléphone, le réseau est saturé.  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
1111
Fin de la manifestation à Alger, Université d'Alger (fac centrale) : les héros sont fatigués, mais heureux. Rendez-vous vendredi prochain ?  FRANCEINFO/MOHAMED BERKANI
Vous êtes à nouveau en ligne