Élections en Algérie : la mobilisation de la rue ne faiblit pas

FRANCE 2

Après des mois de rassemblements en Algérie, l'heure est au scrutin. L'élection présidentielle est fixée au jeudi 12 décembre, mais le mouvement populaire ne semble rien attendre des candidats. Le point avec Anne-Charlotte Hinet, journaliste France Télévisions.

Anne-Charlotte Hinet est à Alger (Algérie). La journaliste fait le point sur le climat qui entoure les élections présidentielles qui auront lieu le jeudi 12 décembre. "La très grande majorité des Algérois que l'on a pu rencontrer aujourd'hui nous ont dit qu'ils n'iront pas voter à ces élections qu'ils considèrent comme une farce", explique-t-elle. Le départ d'Abdelaziz Bouteflika en avril n'était qu'un début, "depuis, les manifestants réclament la fin de la mainmise de l'armée sur le politique".

La rue mobilisée depuis 42 semaines

Les Algériens désirent aussi un renouvellement de la classe politique en qui ils n'ont plus confiance. "Or ces cinq candidats, ils font partie du système", rappelle la journaliste. En attendant le scrutin du jeudi 12 décembre, la mobilisation dans la rue ne faiblit pas. Elle dure depuis 42 semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne