Algérie : le parti RND, principal allié du président Abdelaziz Bouteflika, réclame sa démission

L\'ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, au côté d\'Abdelaziz Bouteflika, le 18 septembre 2010 à Alger (Algérie).
L'ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, au côté d'Abdelaziz Bouteflika, le 18 septembre 2010 à Alger (Algérie). (FAYEZ NURELDINE / AFP)

Cette annonce est faite au lendemain de la demande du chef d'état-major de l'armée de déclarer le président algérien inapte pour la fonction.

Abdelaziz Bouteflika lâché par ses soutiens. Le parti RND, principal allié du président algérien, a réclamé, dans un communiqué rendu public mercredi 27 mars, la démission de ce dernier. Cette annonce, faite par l'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, intervient au lendemain de la déclaration du chef d'état-major de l'armée, qui a demandé au Conseil constitutionnel de déclarer Bouteflika inapte pour la fonction. Suivez les dernières informations en direct.

L'armée le lâche. Mardi, le chef d'état-major de l'armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, a prôné le lancement de la procédure prévue par l'article 102 de la Constitution, applicable quand le président de la République "pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions" ou en cas de démission.

Une décision qui doit être votée par le Parlement. Ce sont les deux Chambres du Parlement qui, sur proposition du Conseil constitutionnel, votent à la majorité des deux tiers "l'état d'empêchement". Si "l'empêchement" se poursuit au-delà de 45 jours, le pouvoir est déclaré vacant. L'intérim se poursuit alors pendant 90 jours maximum, durant lesquels une présidentielle est organisée.

23h11 : Envie de lecture avant de dormir ? Voici trois contenus que nous vous proposons ce soir sur notre site :

Fronde des députés, départs de certains ministres... Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi la Première ministre britannique, Theresa May, est plus isolée que jamais.


La Première ministre Theresa May sort de son domicile au 10 Downing Street, le 25 mars 2019 à Londres (Royaume-Uni). 


(WIKTOR SZYMANOWICZ / NURPHOTO / AFP)


Depuis plusieurs jours, les appels à écarter le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, se multiplient. Nous faisons le point sur la situation politique en Algérie dans cet article.


Des étudiants manifestent à Alger, le 26 mars 2019, contre le maintien au pouvoir du président Abdelaziz Bouteflika. 

(AFP)

L'air que votre enfant respire lorsqu'il est à l'école à Paris est-il pollué ? Voici une carte interactive montrant le niveau de pollution de l'air pour chaque établissement scolaire dans la capitale.

19h33 : Annonce du chef d'état-major des armées, appel à la démission d'Abdelaziz Bouteflika de la part de son ancien allié, le parti RND... Les appels à écarter le président algérien se sont multipliés en deux jours. Dans cet article, nous répondons à six questions que vous vous posez peut-être sur la situation en Algérie, après ces annonces.

Des étudiants manifestent à Alger, le 26 mars 2019, contre le maintien au pouvoir du président Abdelaziz Bouteflika. 


(AFP)

18h44 : Il a finalement lâché Abdelaziz Bouteflika, après avoir été un fidèle soutien du président algérien. Qui est Ahmed Gaïd Salah, le chef d'état-major des armées qui a demandé que le dirigeant soit déclaré inapte hier ? Eléments de réponse dans notre article.

Ahmed Gaïd Salah, à Alger, le 6 février 2019.


(RYAD KRAMDI / AFP)

14h37 : Il est aussi l'heure de faire le point sur les contenus que vous appréciez actuellement sur notre site.

• Des expéditions punitives ont été menées contre plusieurs camps habités par des communautés roms, après la propagation d'une rumeur sur de possibles tentatives d'enlèvement. Il s'agit d'une légende urbaine tenace, régulièrement démentie par les autorités. Franceinfo vous explique.

• Grâce à notre enquête #AlertePollution, l'association de nettoyage de plages Ar Viltansoù a réussi à localiser le conteneur qui transportait les téléphones dans les années 1980. Découvrez les images de l'équipée de mes collègues Carole Belingard et Camille Adaoust.

Abdelaziz Bouteflika est lâché par ses soutiens. Hier, le chef de l'état-major de l'armée a demandé que le président soit déclaré inapte. Aujourd'hui, le parti RND, principal allié du président algérien, a réclamé sa démission. Suivez notre direct.

14h29 : Il est 14 heures (bon un peu plus en fait, vous l'avez remarqué) et c'est l'heure du point sur l'actu.


• Abdelaziz Bouteflika lâché par ses soutiens. Le parti RND, principal allié du président algérien, réclame sa démission. Cette annonce intervient au lendemain de la déclaration du chef d'état-major de l'armée, qui a demandé au Conseil constitutionnel de déclarer Bouteflika inapte pour la fonction.


Une rumeur de kidnapping d'enfants lancée sur les réseaux sociaux a déclenché un déchaînement de haine sur un camp de Roms, lundi en Seine-Saint-Denis. Franceinfo résume ce que l'on sait de cette affaire, alors que le porte-parole du gouvernement a qualifié de "dérives inacceptables" les violences.


Les députés britanniques se saisissent exceptionnellement de l'agenda du Brexit : ils se prononcent sur une série d'alternatives à l'accord de sortie de l'Union européenne négocié par Theresa May. En attendant les débats, franceinfo répond à vos questions sur ces derniers développements.


Le projet de loi sur la fonction publique franchit une étape décisive avec sa présentation en Conseil des ministres, jour choisi pour des rassemblements partout en France contre une réforme rejetée par l'ensemble des syndicats de fonctionnaires. Franceinfo vous résume cette réforme.

12h32 : Abdelaziz Bouteflika est peu à peu lâché par ses soutiens. Aujourd'hui le parti RND, le principal allié du président, réclame sa démission. Hier, c'est le chef d'état major de l'armée qui voulait qu'il soit déclaré inapte. Mais cette nouvelle position de l'armée ne convainc pas forcément les manifestants.

12h07 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité à la mi-journée :



Abdelaziz Bouteflika lâché par ses soutiens. Le parti RND, principal allié du président algérien, réclame sa démission. Cette annonce, intervient au lendemain de la déclaration du chef d'état-major de l'armée, qui a demandé au Conseil constitutionnel de déclarer Bouteflika inapte pour la fonction.


Une rumeur de kidnapping d'enfants lancée sur les réseaux sociaux a déclenché un déchaînement de haine sur un camp de Roms lundi en Seine-Saint-Denis. Franceinfo résume ce que l'on sait de cette affaire, alors que le porte-parole du gouvernement a qualifié de "dérives inacceptables" les violences.


Les députés britanniques se saisissent exceptionnellement de l'agenda du Brexit : ils se prononcent sur une série d'alternatives à l'accord de sortie de l'Union européenne négocié par Theresa May. En attendant les débats, franceinfo répond à vos questions sur ces derniers développements.


Le projet de loi sur la fonction publique franchit une étape décisive avec sa présentation en Conseil des ministres, jour choisi pour des rassemblements partout en France contre une réforme rejetée par l'ensemble des syndicats de fonctionnaires.

11h57 : Ali Benflis est sceptique. Pour l'ancien Premier ministre algérien, aujourd'hui président du parti Avant-garde des libertés, la mise en œuvre de l'article 102 ne peut régler la crise, comme le réclame le général Ahmed Gaïd Salah. Selon lui il faut qu'Abdelaziz Bouteflika "s'en aille tout de suite" pour que l'élection présidentielle puisse avoir lieu dans de bonnes conditions.

11h44 : Le Rassemblement national démocratique, principal allié du parti d'Abdelaziz Bouteflika, demande la démission du président algérien. Alors qu'il est lâché par son clan, qui peut lui succéder ? Eléments de réponse.




10h23 : Il n'est pas le seul à ne pas avoir été convaincu. "La mise en œuvre de l’article 102 de la constitution est une démarche anti-constitutionnelle car ne relevant pas précisément d’une attribution constitutionnelle de l’institution militaire", estime la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme. Et d'ajouter : "Il semble bien que les décideurs, par cet ultime subterfuge, s’octroient le pouvoir de perpétuer le système décrié et rejeté par le peuple."

10h17 : "Nous ne sommes pas dupes. C’est quand même le comble de voir ce personnage parlant de la grandeur du peuple algérien !"

Hakim Addad, Algérien qui vit à Paris, participe à chaque mobilisation du vendredi à Alger, depuis le 22 février, contre le pouvoir en place. L'annonce du chef d'état-major, qui appelle le président algérien à démissionner, ne l'a pas convaincu. Il se confie à franceinfo.

10h01 : Tandis que Seddik Chihab, le bras droit du parti RND, compare le régime d'Abdelaziz Bouteflika à un cancer, selon le quotidien TSA Algérie.

10h00 : Le secrétaire général du parti RND a publié un communiqué au lendemain de l'appel du plus haut-gradé de l'armée au départ d'Abdelaziz Bouteflik. Il "recommande la démission du président de la République (...) dans le but de faciliter la période de transition". Le dirigeant de ce parti est l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia et a été récemment limogé.

09h49 : Le parti RND, principal allié du président algérien, réclame la démission d'Abdelaziz Bouteflika

10h49 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité de la matinée :



Une annonce décisive. Le chef d'état-major de l'armée algérienne, jusqu'à présent un soutien fidèle d'Abdelaziz Bouteflika, demande que le président algérien soit déclaré inapte.


Le projet de loi sur la fonction publique franchit une étape décisive avec sa présentation en Conseil des ministres, jour choisi pour des rassemblements partout en France contre une réforme rejetée par l'ensemble des syndicats de fonctionnaires.


C'est une rumeur de kidnapping d'enfants lancée sur les réseaux sociaux qui a déclenché cette vague de violence. Un déchaînement de haine s'est abattu sur un camp de Roms lundi en Seine-Saint-Denis. France 2 s'est rendu sur place.


Les députés britanniques se saisissent exceptionnellement de l'agenda du Brexit : ils vont se prononcer sur une série d'alternatives à l'accord de sortie de l'Union européenne négocié par Theresa May. Cette prise de contrôle pourrait redéfinir le processus du divorce.

07h03 : Voici un premier point sur l'essentiel de l'actualité de la matinée :

Une annonce décisive. Le chef d'état-major de l'armée algérienne, jusqu'à présent un soutien fidèle d'Abdelaziz Bouteflika, demande que le président algérien soit déclaré inapte.


Le projet de loi sur la fonction publique franchit une étape décisive avec sa présentation en Conseil des ministres, jour choisi pour des rassemblements partout en France contre une réforme rejetée par l'ensemble des syndicats de fonctionnaires.


Les députés britanniques se saisissent exceptionnellement de l'agenda du Brexit : ils vont se prononcer sur une série d'alternatives à l'accord de sortie de l'Union européenne négocié par Theresa May. Cette prise de contrôle pourrait profondément redéfinir le processus du divorce.


Un Boeing 737 Max de la compagnie américaine Southwest, en convoyage vers la Californie, a rencontré un problème de moteur qui l'a obligé à atterrir d'urgence à Orlando (Floride, Etats-Unis), annonce l'agence fédérale de l'aviation (FAA). Il n'y avait aucun passager à bord, et l'avion "s'est posé sans encombre", a affirmé l'agence.

Vous êtes à nouveau en ligne