Démission d'Abdelaziz Bouteflika : "Au FLN, on n'acceptera jamais que le président sorte par la petite porte"

Abdelaziz Bouteflika en avril 2016. 
Abdelaziz Bouteflika en avril 2016.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le chef du groupe parlementaire du FLN a réagi à l'annonce de la démission d'Abdelaziz Bouteflika. 

"Nous, au FLN, on n'acceptera jamais qu'Abdelaziz Bouteflika sorte par la petite porte, a déclaré mardi 2 avril Saïd Lakhdari, le chef du groupe parlementaire du parti présidentiel, au lendemain de l'annonce de sa prochaine démission. La meilleure solution c'est de démissionner, comme ça, il va sortir par la grande porte et avant de sortir, il va prendre quelques décisions qui vont faciliter la transition démocratique en Algérie", poursuit-il. 

Abdelaziz Bouteflika "a sacrifié toute sa vie pour son pays", estime Saïd Lakhdari puisqu'il "est aux commandes depuis 1957", rappelant qu'il a été tour à tour ministre de la Jeunesse et des Sports et ministre des Affaires étrangères, avant d'être président de la République pendant vingt ans. Alors que son maintien au pouvoir est controversé, notamment depuis son AVC en 2013, Saïd Lakhdari rappelle qu'Abdelaziz Bouteflika "a beaucoup donné pour son pays, il a fait énormément de choses. Lorsqu'on est au pouvoir pendant une vingtaine d'années, c'est tout à fait normal que ça nous arrive de faire des erreurs."

Le chef du groupe parlementaire du FLN fait confiance au président pour prendre des décisions importantes d'ici sa démission : "Vous pensez qu'il va partir comme ça et laisser peut-être l'Algérie dans le chaos ? Je ne pense pas, donc il y aura d'autres décisions qui vont venir et je suis sûr que, d'ici le 28 avril, l'Algérie trouvera la meilleure solution pour sortir de cette crise inédite", après plus d'un mois de manifestations régulières.

Vous êtes à nouveau en ligne