Algérie : une manœuvre d’Abdelaziz Bouteflika ?

FRANCE 2

Après l’annonce d’Abdelaziz Bouteflika de ne pas se représenter à un nouveau mandat le lundi 11 mars, de nombreuses questions subsistent.

Des manifestations pacifiques, mais interdites et d’une ampleur sans précédent ont poussé Abdelaziz Bouteflika à ne pas se représenter à un cinquième mandat consécutif au poste de président de l’Algérie. Est-ce une victoire de la rue ? Oui, parce que le clan au pouvoir a totalement été pris au dépourvu par cette profonde indignation populaire.

Une opposition divisée

Quels changements sont donc annoncés ? Un nouveau Premier ministre et un vice-premier ministre viennent d’être nommés, mais tous les deux sont des proches d’Abdelaziz Bouteflika. Le grand débat national annoncé par le président de la République sera-t-il confisqué par le pouvoir ? Y aura-t-il une nouvelle constitution et quelle sera la date des prochaines élections ? Beaucoup d’incertitudes persistent. Quels seront les remplaçants si le clan d’Abdelaziz Bouteflika quitte le pouvoir ? L’opposition a été largement affaiblie, elle est divisée et n’est pas structurée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne