Algérie : le retour d'Abdelaziz Bouteflika ne ravit pas la population

FRANCE 2

Après avoir passé plusieurs jours à Genève, en Suisse, le président algérien Abdelaziz Bouteflika serait sur le point de rentrer à Alger, la capitale. Les précisions du journaliste Sofiane Youssef, en duplex sur place.

Le président Abdelaziz Bouteflika devrait rentrer dans les heures à venir en Algérie, dimanche 10 mars, après quelques jours d'hospitalisation à Genève, en Suisse. L'avion présidentiel serait bientôt prêt à décoller. "Ici, à Alger, en ce moment même, il y a un très gros dispositif policier près de l'aéroport. Selon des médias algériens, l'arrivée d'Abdelaziz Bouteflika est imminente. On attend une communication officielle", explique le journaliste Sofiane Youssef, en duplex sur place. "Lorsqu'on évoquait ce sujet ce matin, les Algériens avaient de la défiance. Une dame sur le marché me disait : 'On ne veut pas de lui ici, qu'il dégage du pouvoir !'", ajoute-t-il.

Son retour signe le début d'une grève générale

"Ce retour du président algérien coïncide avec le début d'une grève générale dans tout le pays. Elle doit durer cinq jours. On a pu voir ce matin des trains à l'arrêt, de nombreux magasins fermés, alors qu'ici, en Algérie, le dimanche est un jour travaillé. Le but de cette initiative est de paralyser l'économie du pays pour mettre à mal le régime algérien. Mercredi prochain, le 13 mars, le Conseil constitutionnel dévoilera les candidatures retenues pour l'élection présidentielle du 18 avril prochain. Parmi ces candidatures, celle d'Abdelaziz Bouteflika", conclut Sofiane Youssef.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne