Algérie : Bouteflika lâché par l'armée

FRANCE 3

C'est sans doute un tournant dans la crise en Algérie. Mardi 26 mars, le président Bouteflika a perdu le soutien de l'armée.

C'est un lâchage en règle du président Bouteflika par l'armée algérienne. En direct à la télévision, et devant un groupe d'officiers et de soldats, le chef d'État major des armées, Ahmed Gaïd Salah, demande qu'Abdelaziz Bouteflika soit déclaré inapte au pouvoir ou qu'il démissionne. "C'est une solution qui permet de sortir de la crise et qui répond aux demandes du peuple algérien", assure-t-il. La dernière apparition du résident algérien remonte au 11 mars dernier après son retour de Genève (Suisse) où il avait subi des examens médicaux. Des images qui montrent un homme fatigué et hagard.

Les Algériens restent prudents

Affaibli depuis un AVC en 2013, Bouteflika fait face depuis plus d'un mois à une contestation sans précédent. Alors quelques klaxons ont bien raisonné mardi 26 mars dans la journée dans les rues de la capitale, même si la plupart des Algériens restent prudents face à cette déclaration.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne