VIDEO. Crash du vol d'Air Algérie : "Nous ne pouvons pas établir les causes" du drame, selon Hollande

Le président de la République s'est exprimé après une réunion interministérielle au sujet de la disparition du vol Alger-Ouagadougou, qui comptait 51 français à bord.

Un drame et des questions. Si le président de la République François Hollande a affirmé "ne pas pouvoir établir les causes de ce qui s'est produit", il a déclaré que la France mobilisera tous "ses moyens militaires au Mali" pour retrouver l'avion d'Air Algérie disparu jeudi 23 juillet. "Tout laisse croire qu'il s'est écrasé" au Mali, a-t-il cependant expliqué.

"Ce que nous savons, a-t-il ajouté, c'est que l'équipage a signalé, à 1h48 du matin, qu'il changeait de direction en raison de conditions météo particulièrement difficiles."

 > Suivez tous les événements de journée dans notre direct par ici 

François Hollande ensuite a annoncé qu'il reportait son déplacement prévu à La Réunion, à Mayotte et aux Comores, en raison de la disparition de la disparition de l'avion.

"Je resterai donc ici à Paris tout le temps nécessaire", a déclaré le chef de l'Etat à l'issue d'une réunion de crise. Il devait entamer vendredi à La Réunion une tournée de 72 heures dans l'océan Indien.

Vous êtes à nouveau en ligne