Crash EgyptAir : la détresse des proches de victimes

France 3

Six mois après le crash du vol d'EgyptAir, les familles françaises des victimes sont toujours dans l'attente d'explications. Elles étaient entendues ce jeudi 1er décembre par les autorités françaises.

La souffrance est aujourd'hui mêlée à un sentiment de colère. Le 19 mai dernier, Julie Heslouin perdait son père et son frère. Pierre et son fils Quentin ont péri dans le crash du vol MS804. Leurs corps comme ceux de 13 autres victimes de nationalité française n'ont toujours pas été rapatriés.

Pas de corps et tellement peu d'informations

"Ne pas pouvoir enterrer ses proches, c'est extrêmement compliqué à vivre. On a le sentiment de ne jamais pouvoir commencer à faire un deuil", explique la fille et soeur de victimes. Pas de corps et tellement peu d'informations concernant l'enquête. L'analyse des boîtes noires a pourtant révélé que l'avion n'a pas explosé. L'avion avait également connu des avaries 24 heures avant le vol. Les familles des disparus ont été reçues ce jeudi 1er décembre par la secrétaire d'État en charge des victimes pour évoquer la procédure de restitution des corps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne