Algérie : un troisième mandat à 90% pour Bouteflika

(Radio France ©REUTERS/Zohra Bensemra)

Pas vraiment de surprise en Algérie : le président sortant, Abdelaziz Bouteflika, est réélu. Largement réélu d'ailleurs, puisque les résultats officiels lui attribuent 90,24% des voix.

Le vieux dirigeant algérien doit être satisfait, lui qui avait indiqué vouloir être réélu "sans contestation", et avec une large participation...
_ Le scrutin, organisé hier, a mobilisé les trois quarts des électeurs : 74,54% de participation.

Et c'est donc une très large victoire pour le président sortant : plus de 9 Algériens sur 10 ont glissé dans l'urne un bulletin Bouteflika (90,24%).
_ C'est mieux, même, qu'en 2004, où Bouteflika n'avait été réélu "que" avec 85% des suffrages.

Voilà qui lui permet, malgré les accusations de l'opposition (qui avait appelé au boycott et qui parle de bourrage des urnes) et malgré la désillusion d'une partie non négligeable de la population (notamment les jeunes), d'étrenner son troisième mandat à la tête du pays avec une certaine légitimité.
_ Malgré son âge également (72 ans), et une santé fragile.

Cela dit, si la réélection du président algérien ne faisait aucun doute, il faut préciser qu'aucun des cinq candidats qui se présentaient n'a bénéficié de la même exposition... Seul le visage de Bouteflika a pu s'afficher sur tous les murs de la capitale.

Ces résultats ont été communiqués par le ministre de l'Intérieur - sous réserve de confirmation par le Conseil constitutionnel.

Vous êtes à nouveau en ligne