VIDEO. "Mes frères et mes sœurs, nous sommes un seul pays, nous sommes un seul peuple" : Nelson Mandela, une vie

BRUT

Le 11 février 1990, Nelson Mandela était libéré après avoir passé 27 années en prison. Voici son histoire.

Rolihlahla Mandela naît le 18 juillet 1918 dans un petit village d'Afrique du Sud, alors colonie britannique. À 9 ans, alors qu'il est le premier enfant de sa famille à aller à l'école, son institutrice, selon la coutume locale, lui donne le prénom chrétien de Nelson. En 1948, l'apartheid, régime raciste qui sépare strictement les Noirs et les Blancs, est instauré par le Parti national. À 34 ans, il est, avec Oliver Tambo, le premier Noir à créer un cabinet d'avocats en Afrique du Sud. En 1961, il prend la tête de la branche militaire du Congrès National Africain.  

À 44 ans, il est condamné à 5 ans de prison pour avoir quitté le pays sans autorisation. Le 9 octobre 1963, devant le tribunal de Pretoria, il est accusé de sabotage avec neuf autres membres de l'ANC. Le 12 juillet 1964, il est condamné à la prison à vie. Durant ses premières années de détention, il n'est autorisé qu’à écrire une lettre de 500 mots tous les six mois. 

À 50 ans, on lui refuse le droit de sortir de prison pour assister aux funérailles de sa mère. Le 11 février 1990, après 27 années de prison, et par la volonté du président Frederik de Klerk, il est finalement libéré. En 1993, il reçoit le prix Nobel de la paix avec Frederik de Klerk, dernier président blanc d'Afrique du Sud. À 75 ans, il devient le premier président sud-africain élu démocratiquement.

Vous êtes à nouveau en ligne