VIDEO. L'héritage de Nelson Mandela : une nation arc-en-ciel

FANNY LOTHAIRE - PHILIPPE MAIRE / FRANCE 2

Avec l'arrivée de Mandela au pouvoir, certaines parties de Johannesbourg se sont métamorphosées. C'est le cas de Melville, un quartier réservé aux blancs pendant l'apartheid.

Les habitants de Melville, un quartier de Johannesbourg réservé aux blancs sous l'apartheid, sont en deuil. Trois jours après la mort de Nelson Mandela, dimanche 8 décembre, "Madiba" reste dans tous les esprits.

Dans cette partie de la ville, l'ancien président sud-africain a laissé son empreinte. Dans les rues, les couleurs se mélangent. Aux terrasses des cafés, blancs et noirs sont attablés ensembles. Une image impensable, il y a 20 ans.

A l'époque, l'apartheid imposait des règles très strictes. Seuls les serveurs, les nourrices et les jardiniers noirs étaient autorisés dans ce quartier. Un habitant de Melville se souvient d'un quartier Afrikaner "très pauvre" et "très raciste". En 1994, avec l'arrivée de Nelson Mandela au pouvoir, de nombreux couples mixtes se sont formés. Mais les changements de mentalité ont ensuite étaient très lents à se faire et de l'avis de beaucoup, ils restent encore du travail.

Vous êtes à nouveau en ligne