Mort de Mandela : une semaine de deuil national avant des funérailles le 15 décembre

La façade du restaurant \"Madiba\", nommé ainsi en l\'honneur de Nelson Mandela, à New York (Etats-Unis), le 5 décembre 2013.
La façade du restaurant "Madiba", nommé ainsi en l'honneur de Nelson Mandela, à New York (Etats-Unis), le 5 décembre 2013. (CARLO ALLEGRI / REUTERS)

Au lendemain de la mort du héros de la lutte contre l'apartheid, le monde entier rend hommage à l'ancien président sud-africain alors que son pays s'apprête à enchaîner les cérémonies à sa mémoire.

Après l'annonce de la mort de Nelson Mandela, jeudi 5 décembre, responsables politiques et anonymes du monde entier saluent la mémoire du leader de la lutte contre l'apartheid. Le président sud-africain, Jacob Zuma, a indiqué, vendredi, que les funérailles de "Madiba" auront lieu le 15 décembre. Francetv info revient sur cette journée marquée par d'innombrables hommages.

Une semaine de cérémonies

Une cérémonie nationale se tiendra le 10 décembre au stade Soccer City de Soweto, a révélé Jacob Zuma. Puis "nous allons offrir des funérailles nationales à l'ancien président Nelson Mandela, et il sera inhumé le 15 décembre à Qunu [son village d'enfance], a déclaré le président sud-africain. Nous allons tous travailler ensemble pour organiser les funérailles les plus dignes pour ce fils exceptionnel de notre pays et père de notre jeune nation."

Toute la semaine prochaine a été déclarée "semaine nationale de deuil". Elle commencera dimanche 8 décembre par un "jour national de prières et de réflexions". La dépouille de Nelson Mandela doit être exposée à Union Buildings, le siège de la présidence, à Pretoria, du 11 au 13 décembre.

Les dirigeants du monde entier saluent un "héros"

François Hollande, qui doit se rendre en Afrique du Sud pour les funérailles, a rendu un hommage appuyé à l'ancien président sud-africain en ouverture du sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique. "Si Nelson Mandela est devenu un héros, c'est parce qu'il était profondément humain et bon", a-t-il déclaré alors que les 53 représentants des pays invités ont observé une minute de silence. Dans la journée, de Barack Obama à la reine Elizabeth II, les chefs d'Etat étrangers se sont exprimés.

FRANCE TELEVISIONS

VoirLe monde rend hommage à Nelson Mandela

Les anonymes bouleversés 

Par centaines, des Sud-Africains ont déposé des bouquets de fleurs devant la maison de Nelson Mandela, à Johannesbourg. Hommes, femmes, enfants ont repris des chants de l'époque de la lutte anti-apartheid : "Mandelayo, Mandelayo. Réveillez-vous, réveillez-vous, Madiba veut des soldats, ne dormez pas", dit l'un de ces chants. A Londres et à New York aussi, la population a rendu hommage à Nelson Mandela.

OLIVIER MARTIN - FRANCE 3

Voir : Notre diaporama-tour du monde des témoignages d'affection

Vous êtes à nouveau en ligne