A Bordeaux, Juppé propose de baptiser un pont "Nelson Mandela"

Vue sur la Garonne, avec le centre de Bordeaux en arrière-plan, le 30 mars 2011.
Vue sur la Garonne, avec le centre de Bordeaux en arrière-plan, le 30 mars 2011. (STEPHANE FRANCES / AFP)

"Ce serait un beau message", a estimé vendredi le maire de la ville, avant de tempérer : "Le plus tard possible, j'espère".

Nelson Mandela veillera-t-il un jour sur la Garonne ? Le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, a proposé, vendredi 12 juillet, de baptiser un futur pont bordelais du nom de l'ancien président sud-africain. "Un nouveau pont à Bordeaux dans 3-4 ans. Pourquoi ne pas lui donner le nom de Nelson Mandela ?", a suggéré l'ancien Premier ministre sur son compte Twitter"Entre le pont Chaban et le pont Mitterrand, ce serait un beau message", a-t-il ajouté dans un autre message.

Alors que "Madiba", 94 ans, est hospitalisé depuis bientôt deux semaines dans un état critique mais stationnaire à Pretoria, Alain Juppé a pris soin de préciser que son nom serait donné au pont "le moment venu bien sûr, le plus tard possible, j'espère".

Juppé refuse de nommer un stade "Nelson Mandela"

Mais lors d'un conseil municipal le 24 juin, le maire de Bordeaux a en revanche, jugé "impossible" de donner au futur grand stade de la ville le nom de l'icône sud-africaine, écrit Vincent Maurin, un conseiller municipal communiste, sur son blog. Le représentant du Front de gauche à Bordeaux mène depuis quinze jours une campagne dans ce sens, avec une pétition qui a recueilli plus de 600 signatures. Le chef de file socialiste bordelais Matthieu Rouveyre a lui appelé à ne "pas instrumentaliser le nom de Nelson Mandela".

Vous êtes à nouveau en ligne