"Mon terrain de jeu est en train de changer" : Mike Horn témoigne du changement climatique après avoir frôlé la mort en Arctique

Mike Horn et Borge Ousland après leur sauvetage, le 8 décembre 2019.
Mike Horn et Borge Ousland après leur sauvetage, le 8 décembre 2019. (ETIENNE CLARET / AFP)

Après avoir failli mourir de faim et d'épuisement sur la banquise et être resté bloqué trois semaines dans les glaces de l'Arctique, l'aventurier Mike Horn a accosté en Norvège le 30 décembre. Il assure que le changement climatique est de plus en plus visible en Arctique.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est la fin d'une très longue expédition qui aurait bien pu être la dernière pour Mike Horn. L'aventurier sud-africain de 53 ans a accosté lundi 30 décembre dans un port du nord de la Norvège.

Après être tombé dans l'eau glacée pendant son expédition et avoir failli mourir de faim et d'épuisement sur la banquise, le bateau envoyé pour le secourir est resté bloqué 3 semaines dans les glaces de l'Arctique. Mike Horn explique qu'il a rencontré des difficultés liées au changement climatique qu'il n'avait pas calculé.

Le changement climatique, plus visible en Arctique

Le voyage en ski à travers l'Arctique que Mike Horn avait entrepris aux côtés de son acolyte norvégien Boerge Ouslandui devait s'achever mi-novembre. Mais les deux aventuriers ont été confrontés à des glaces instables. "On a constaté un changement plus marqué sur l'épaisseur de la glace, les brèches", explique Mike Horn.

Sans être moralisateur, il souhaite faire comprendre l'urgence de la situation : "On ne s'en rend pas compte car, autour de chez nous, l'impact sur l'environnement est moins important. Moi je suis tout simplement un témoin. Mon terrain de jeu est en train de changer. Ça change tellement vite ! On n'a pas vu un seul ours polaire depuis trois mois".

L'aventurier envisage de "lever le pied"

Cela fait 30 ans que Mike Horn traverse la planète pour des aventures, des missions extrêmes. Cette fois, il s'est fait très peur et a donc retrouvé ses proches avec beaucoup d'émotion. "C'est aussi un cap dans ma vie, la glace a décidé de me libérer et de me permettre d'entrer dans l'année 2020 avec mes filles, il n'y a pas plus grand cadeau que ça", déclare l'aventurier qui a passé la nuit de la Saint- Sylvestre sur son bateau aux côtés de ses deux filles.

Il l'avoue, à l'avenir, il compte lever le pied. "J'arrive à un âge où je dois changer, peut-être pas ma manière de vivre mais l'intensité, faire ça de façon plus contrôlée", explique Mike Horn. Dans les prochains mois, il va notamment avoir un rôle d'observateur sur le rallye Dakar pour étudier comment la compétition peut réduire son empreinte environnementale.

Voir cette publication sur Instagram

Monday 30th of December - Tromsø, Norway: Today marks the official closure of @BorgeOusland and I’s #NorthPoleCrossing expedition! It’s today that I got to hug my girls @AnnikaHorn and @JessicaaHorn after over four months in the Arctic Ocean. In my 30 years of professional exploration, there have been many hellos and goodbyes with my loved ones...but this particular one was extra special. When I said goodbye on the Alaskan side, little did I know what Borge and I were really throwing ourselves into. More than once during this adventure, I asked myself if this was going to be my last goodbye...but although so many things didn’t seem to go in our favor during the expedition, we are still alive to tell the story, which at the end of the day must mean that we were rather luckier than unlucky! Now, it’s finally time for me to kick my feet up and spend some quality time with my loved ones before I start wondering what next big adventure I can embark on! Thanks again and again to my friends, family, partners and team for the support in helping me bring this expedition to life. I consider myself to be an extremely privileged man to say that today another one of my wildest dreams came true! . @etienneclaret #NorthPoleCrossing #MikeHorn #Pole2Pole

Une publication partagée par Mike Horn (@mikehornexplorer) le

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne