L\'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo après sa capture à Abidjan, le 11 avril 2011.

L'avocat de Gbagbo va demander sa libération

Laurent Gbagbo le 26 novembre 2010 à Abidjan (Côte d\'Ivoire), lors de la campagne électorale ayant précédé la crise politique de 2011.

Laurent Gbagbo incarcéré à La Haye

Rotterdam (Pays-Bas), 30 novembre 2011.

L'arrivée de Laurent Gbagbo à La Haye

Le Roi du Maroc et le nouveau Premier ministre Abdelilah Benkirane à Midlet (Maroc) - 29 novembre 2011

Abdelilah Benkirane, nouveau Premier ministre marocain, prête serment

Laurent Gbagbo et sa femme au moment de son arrestation dans une chambre de l\'hôtel du Golf à Abidjan (Côte d\'Ivoire) le 11 avril 2011.

Côte d'Ivoire : Gbagbo inculpé par la Cour pénale internationale

Un scientifique tente d\'identifier les facteurs entraînant la fonte de la banquise arctique, à 800 km du pôle Nord, le 3 septembre 2011.

La dernière décennie a été la plus chaude jamais mesurée

Des membres de la garde présidentielle accompagnent le président sortant Joseph Kabila à sa sortie d\'un bureau de vote, à Kinshasa (RDC) le 28 novembre 2011.

Entre sept et onze morts lors des élections en RDC

Kinshasa (RDCongo) : élections générales lundi 28 novembre

Elections en RDC : un homme roué de coups à Kinshasa, un scrutin calme à Goma

Affrontements à Kinshasa (RDCongo) - samedi 26 novembre 2011

Elections en RDC : l'opposition craignait violences et irrégularités depuis samedi

Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du Parti de la justice et du développement marocain, le 26 novembre 2011, à Rabat (Maroc).

Maroc, Egypte : faut-il craindre la victoire des partis islamistes ?

A Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, le 28 novembre 2011.

Les Congolais se rendent aux urnes

Le chef du Parti de la justice et du développement, Abdelilah Benkirane, félicité par une militante au siège du parti, le 26 novembre 2011 à Rabat (Maroc). 

Vainqueurs des élections au Maroc, les islamistes cherchent à "rassurer"

Rabat (Maroc), dimanche 27 novembre 2011.

Maroc : scènes de liesse après la victoire des islamistes modérés

L\'hôtel Dombia, situé à Hombori (Mali), où ont été enlevés les deux français présentés comme des géologues, le 24 novembre 2011.

Mali : une voiture des ravisseurs des Français localisée

La carte du Mali qui  figure sur le site internet \"Conseils aux voyageurs\" du ministère des Affaires Etrangères montre une zone rouge étendue au Mali.

Le nord du Mali "formellement" déconseillé aux Français

L\'hôtel Dombia, situé à Hombori (Mali), où ont été enlevés les deux français présentés comme des géologues, le 24 novembre 2011.

L'armée française à la recherche des deux otages enlevés au Mali

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement, dans le quartier général du parti à Rabat, le 26 novembre.

Les islamistes ont remporté les élections législatives au Maroc

Les islamistes ont remporté les élections législatives au Maroc

Tombouctou (Nord du Mali) où trois Européens ont été enlevés, et un tué, le 25 novembre 2011.

Un Européen tué et trois autres enlevés au Mali

Le marché de Yaoundé (Cameroun) en mars 2009. 

Amnesty veut la libération de deux homosexuels camerounais

Le nouveau gouvernement libyen prête serment jeudi 24 novembre à Tripoli

Le nouveau gouvernement libyen prête serment

Les monts Hombori, dans le centre du Mali.

Deux géologues français enlevés au Mali

L\'avocat franco-libanais Robert Bourgi, le 12 septembre 2011 à Paris. 

Bongo n'a pas financé la campagne de Sarkozy, selon Bourgi

Mustapha Ben Jaafar (à gauche), nouveau président de l\'Assemblée constituante tunsienne, et Moncef Marzouki (à droite), chef du parti du Congrès pour la République, le 22 novembre 2011 à Tunis (Tunisie).

Mustapha Ben Jaafar élu président de l’Assemblée constituante tunisienne

capture de Saïf al-Islam filmé par les combattants 

L'arrestation de Seif Al-Islam filmée par ses geôliers

Capture d\'écran d\'une vidéo diffusée par le centre média de Zintan (Libye) montrant Seif Al-Islam Kadhafi après son arrestation dans le sud de la Libye, le 20 novembre 2011.

Seif Al-Islam Kadhafi sera jugé en Libye

Le chef de file du Congrès pour la République (gauche nationaliste), Moncef Marzouki (à g.), le leader du parti islamiste Ennahda, Rachid Ghannouchi (au centre), et son numéro 2, Hamadi Jebali, le 21 novembre 2011 à Tunis (Tunisie).

En Tunisie, l'Assemblée constituante se réunit pour la première fois

L\'ancien chef du renseignement libyen, le 21 août 2011 à Tripoli.

L'ex-chef du renseignement libyen arrêté

Le numéro 2 du parti islamiste Ennahda, Hamadi Jebali, lors d\'une conférence de presse le 19 octobre 2011 à Ariana, près de Tunis (Tunisie).

Tunisie : Ennahda prendrait la tête du gouvernement de coalition

Le pape Benoît XVI, accueilli à Cotonou par le président béninois Thomas Yayi Boni, vendredi 18 novembre.

En Afrique, le pape lance un appel contre la "corruption"

1510511512

Vous êtes à nouveau en ligne