LA PHOTO. Afghanistan: Murtaza, 5 ans, fan de Messi chez les Hazaras

Murtaza est fier de poser avec son maillot flambant neuf aux couleurs de l\'équipe nationale d\'Argentine. Fou de joie, du haut de ses cinq ans, il a tapé le ballon sur un terrain dans la capitale afghane où il était venu la veille avec son père pour recevoir ses deux maillots dédicacés par sa star préférée. «Con mucho cariño\" (avec toute mon affection), peut-on lire sur l\'un des maillots aux couleurs de l\'équipe argentine et l\'autre du Barça qui lui ont été remis par une porte-parole de l\'Unicef local. L\'Afghanistan, où le Barça est tout aussi populaire que le Real Madrid, a été très ému par l\'histoire du petit Murtaza. Dautant que l\'enfant vit à Ghazni, une province de l\'est de l\'Afghanistan où les rebelles talibans sont très présents. De plus, il est issu de la minorité hazara, depuis longtemps discriminée et stigmatisée en raison de son appartenance à l\'islam chiite, dans un pays à majorité sunnite. L\'ambassade d\'Espagne à Kaboul réussira peut-être à faire venir le petit Murtaza à Barcelone...
Murtaza est fier de poser avec son maillot flambant neuf aux couleurs de l'équipe nationale d'Argentine. Fou de joie, du haut de ses cinq ans, il a tapé le ballon sur un terrain dans la capitale afghane où il était venu la veille avec son père pour recevoir ses deux maillots dédicacés par sa star préférée. «Con mucho cariño" (avec toute mon affection), peut-on lire sur l'un des maillots aux couleurs de l'équipe argentine et l'autre du Barça qui lui ont été remis par une porte-parole de l'Unicef local. L'Afghanistan, où le Barça est tout aussi populaire que le Real Madrid, a été très ému par l'histoire du petit Murtaza. Dautant que l'enfant vit à Ghazni, une province de l'est de l'Afghanistan où les rebelles talibans sont très présents. De plus, il est issu de la minorité hazara, depuis longtemps discriminée et stigmatisée en raison de son appartenance à l'islam chiite, dans un pays à majorité sunnite. L'ambassade d'Espagne à Kaboul réussira peut-être à faire venir le petit Murtaza à Barcelone... (MAHDY MEHRAEEN / UNICEF AFGHANISTAN / AFP)

Sa photo a fait le tour du web et ému tout l'Afghanistan. Murtaza Ahmadi, 5 ans, jouait au foot avec, sur le dos, en guise de maillot, un sac en plastique à rayures bleu et blanc imitant celui du joueur argentin Lionel Messi. Touché, l'attaquant du FC Barcelone, célèbre numéro 10, lui a envoyé deux vrais maillots dédicacés. L'enfant vit dans la localité de Ghazni, menacée par les Talibans.

Le 26 février 2015, à Kaboul Murtaza est fier de poser avec son maillot flambant neuf aux couleurs de l'équipe nationale d'Argentine. Fou de joie, du haut de ses cinq ans, il a tapé le ballon sur un terrain dans la capitale afghane où il était venu la veille avec son père pour recevoir ses deux maillots dédicacés par sa star préférée. «Con mucho cariño" (avec toute mon affection), peut-on lire sur l'un des maillots aux couleurs de l'équipe argentine et l'autre du Barça qui lui ont été remis par une porte-parole de l'Unicef local. L'Afghanistan, où le Barça est tout aussi populaire que le Real Madrid, a été très ému par l'histoire du petit Murtaza. Dautant que l'enfant vit à Ghazni, une province de l'est de l'Afghanistan où les rebelles talibans sont très présents. De plus, il est issu de la minorité hazara, depuis longtemps discriminée et stigmatisée en raison de son appartenance à l'islam chiite, dans un pays à majorité sunnite. L'ambassade d'Espagne à Kaboul réussira peut-être à faire venir le petit Murtaza à Barcelone...
Vous êtes à nouveau en ligne