Afghanistan : les talibans se sont engagés à laisser partir Américains et Afghans à risque après le 31 août, assurent les Etats-Unis

Des Afghans à leur arrivée en Virginie (Etats-Unis), le 25 août 2021.
Des Afghans à leur arrivée en Virginie (Etats-Unis), le 25 août 2021. (ANNA MONEYMAKER / AFP)

La diplomatie allemande a elle aussi reçu l'assurance des talibans que des Afghans pourraient quitter leur pays à bord de vols commerciaux après le retrait définitif des troupes américaines le 31 août.

"Les talibans ont pris des engagements en public et en privé pour fournir et permettre un passage sûr aux Américains, aux autres étrangers, et aux Afghans à risque, dans le futur, après le 31 août", a affirmé mercredi 25 août le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken. L'Allemagne a elle aussi reçu l'assurance des talibans que des Afghans pourraient quitter leur pays à bord de vols commerciaux après le retrait définitif des troupes américaines le 31 aoûtCe direct est terminé.

Des députés de droite demandent à Emmanuel Macron d'armer la résistance. Les parlementaires ont écrit mercredi 25 août à Emmanuel Macron pour lui demander de soutenir militairement la résistance du fils du commandant Massoud en Afghanistan face au retour des talibans, estimant qu'"il en va de l'honneur de la France", comme révélé par Le Figaro. Les signataires, qui comptent notamment le député LR des Alpes-Maritimes et le vice-président des Républicains Guillaume Peltier, demandent le déploiement "d'armes" et de "munitions" pour contrer les talibans

Le retrait américain force l'armée française à anticiper la fin des évacuations"Aussi longtemps que ce sera possible, nous poursuivrons notre travail", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel AttalLe retrait des troupes américaines d'Afghanistan, prévu pour le 31 août, contraint pourtant l'armée à "anticiper de quelques heures, voire de plusieurs jours la fin des évacuations côté français", a-t-il reconnu. Aucune date "précise" n'a pour l'instant été arrêtée au sujet de la fin des opérations d'évacuations menée par la France.

Continuer le "dialogue avec les talibans". La chancelière allemande Angela Merkel a jugé mercredi que la communauté internationale devait continuer "de dialoguer avec les talibans" revenus au pouvoir pour préserver les acquis intervenus en Afghanistan depuis 2001. "Notre objectif doit être de préserver autant que possible les changements que nous avons réalisés au cours des 20 dernières années en Afghanistan", a assuré la chancelière allemande devant les députés du Bundestag. "La communauté internationale doit aussi dialoguer là-dessus avec les talibans", a-t-elle ajouté.

Strasbourg va accueillir 150 réfugiés. La ville de Strasbourg accueillera jeudi et pour plusieurs semaines 150 réfugiés afghans qui ont fui leur pays depuis la prise de pouvoir des talibans, a annoncé mercredi 25 août la préfète du Bas-Rhin. "Il a été convenu que nous allions accueillir 150 Afghans à Strasbourg à partir de demain", a informé Josiane Chevalier lors d'une conférence de presse, précisant qu'un hôtel de la ville a été réquisitionné pour un mois afin d'héberger ces réfugiés.

Vous êtes à nouveau en ligne