Afghanistan : pas de retrait des troupes françaises en 2012

L\'hommage aux quatre soldats français tués en Afghanistan, le 22 janvier 2012 à l\'aéroport de Kaboul. 
L'hommage aux quatre soldats français tués en Afghanistan, le 22 janvier 2012 à l'aéroport de Kaboul.  (JOEL SAGET / AFP)

Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, l'a affirmé mardi à l'Assemblée nationale.

La France n'entend "pas céder à la panique". Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, a affirmé qu'il n'était pas question d'un retrait des troupes françaises d'Afghanistan en 2012. 

"Quand j'entends parler de retrait immédiat, fût-ce à la fin 2012, je ne suis pas sûr que ceci ait été mûrement réfléchi et étudié", a-t-il lancé, répondant ainsi au candidat PS François Hollande, qui s'est de nouveau prononcé pour un retrait des forces françaises d'ici à la fin de l'année. "Notre mission n'est pas terminée", a renchéri le Premier ministre, François Fillon, devant les députés.

FTVi

Visite d'Hamid Karzaï vendredi 

Nicolas Sarkozy a évoqué la possibilité d'un départ anticipé des troupes françaises après la mort de quatre soldats français, tués par un soldat afghan vendredi 20 janvier. Le calendrier initial prévoit un retrait progressif jusqu'en 2014.

La France fera connaître sa décision sur une éventuelle accélération du calendrier de retrait au moment de la visite en France, vendredi prochain, du président afghan Hamid Karzaï.

Vous êtes à nouveau en ligne