Afghanistan : les forces américaines et afghanes ont tué plus de civils que les talibans en 2019

Des militaires des forces afghanes, le 21 août 2018, à Kaboul.
Des militaires des forces afghanes, le 21 août 2018, à Kaboul. (MOHAMMAD ISMAIL / REUTERS)

La plupart des décès sont intervenus lors de frappes aériennes ou de missions de reconnaissance au sol, selon l'ONU.

Les forces américaines et afghanes ont tué plus de civils que les talibans et les autres groupes insurgés, selon un rapport de l'ONU portant sur le premier trimestre de 2019, rendu public mercredi 24 avril. Durant cette période, les forces internationales et pro-gouvernementales ont été responsables de la mort de 305 civils, contre 227 civils tués par les insurgés islamistes.

La plupart des décès sont intervenus lors de frappes aériennes ou de missions de reconnaissance au sol. Elles ont été menées essentiellement par les forces afghanes, dont certaines "semblent agir en toute impunité", selon le rapport. L'ONU appelle ainsi "les forces de sécurité nationales afghanes et les forces militaires internationales à mener des enquêtes sur les soupçons de victimes civiles, à en publier les résultats, et à dédommager les victimes de manière appropriée".

Ces nouveaux chiffres sont rendus publics alors que les Etats-Unis, engagés militairement dans le pays depuis 2001, accentuent leurs opérations aériennes tout en s'efforçant de négocier un accord de paix avec les talibans, qui contrôlent actuellement de vastes pans du territoire afghan. De son côté, l'ONU a commencé à compiler les statistiques de victimes civiles en 2009. D'après ces données, l'année 2018 a été la plus meurtrière pour les civils afghans, avec 3 804 personnes tuées.

Vous êtes à nouveau en ligne