Séisme en Afghanistan : au moins un millier de personnes sont mortes et des centaines d'autres blessées

Un secouriste dans la province de Paktika (Afghanistan), le 22 juin 2022.
Un secouriste dans la province de Paktika (Afghanistan), le 22 juin 2022. (- / BAKHTAR NEWS AGENCY / AFP)

Un tremblement de magnitude 5,9 a touché le sud-est du pays, dans la nuit de mardi à mercredi.

Le bilan s'alourdit d'heure en heure. Au moins mille personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées dans le séisme qui a secoué le sud-est de l'Afghanistan dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 juin, a déclaré en conférence de presse le ministre adjoint des Catastrophes naturelles afghan, Sharafuddin Muslim. Le tremblement de terre a touché les provinces de Paktika et de Khost, à la frontière avec le Pakistan. Ce direct est terminé.

Plus de 2 000 maisons détruites, selon l'ONU. Le coordinateur humanitaire des Nations unies pour l'Afghanistan a précisé que le nombre de déplacés pourrait être beaucoup plus important, "la taille moyenne d'une famille afghane [étant] d'au moins sept, huit personnes". Il a ajouté que le manque d'engins de déblaiement, la neige et la pluie ralentissaient les opérations de secours dans cette région reculée.

Un séisme de magnitude 5,9. Le tremblement de terre est survenu à une profondeur de 10 km, selon l'Institut sismologique américain (USGS). Toujours selon cette source, une deuxième secousse de magnitude 4,5 a frappé quasiment au même endroit à la même heure.

Des secousses ressenties jusqu'à Kaboul, à 200 km de l'épicentre. Le séisme a été ressenti dans plusieurs provinces de la région, et aussi dans la capitale afghane, Kaboul, située à environ 200 km au nord de l'épicentre du tremblement de terre. Il l'a également été au Pakistan voisin, mais aucun dégât ni victime n'y a été pour l'heure recensé.

Le pape François exprime sa solidarité envers les victimes. "J'exprime ma sympathie aux blessés et aux personnes touchées par le tremblement de terre. Et je prie en particulier pour ceux qui ont perdu la vie et leurs familles", a déclaré mercredi le souverain pontife à la fin de son audience générale hebdomadaire, place Saint-Pierre, à Rome.

Vous êtes à nouveau en ligne