Afghanistan : au moins 62 morts après un attentat dans une mosquée de l'est du pays

Un blessé sur un brancard après l\'attentat qui a fait au moins 62 mort dans le district de Haska Mina (est de l\'Afghanistan), le 18 octobre 2019. 
Un blessé sur un brancard après l'attentat qui a fait au moins 62 mort dans le district de Haska Mina (est de l'Afghanistan), le 18 octobre 2019.  (NOORULLAH SHIRZADA / AFP)

Aucun groupe n'a revendiqué l'attentat, mais les talibans ont condamné une "atrocité".

Au moins 62 personnes sont mortes dans un attentant perpétré en pleine prière du vendredi dans une mosquée de l'est de l'Afghanistan, vendredi 18 octobre. Le dernier bilan, établi par la police, fait aussi état de 36 blessés.

Selon le porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar, Attaullah Khogyani, l'attaque a été menée avec "des explosifs qui avaient été placés à l'intérieur de la mosquée", située dans le village de Jaw Dara, dans le district d'Haska Mina. D'autres sources, dont un taliban, ont évoqué la possibilité d'une attaque au mortier.

La mosquée, dont le toit s'est effondré selon plusieurs sources, "pouvait contenir jusqu'à 700 fidèles, mais en comptait 350 au moment de l'explosion", a dit un habitant. Aucun groupe n'a revendiqué l'attentat, mais les talibans ont "condamné cette atrocité dans les termes les plus fermes", en la qualifiant de "crime majeur".

Vous êtes à nouveau en ligne