Afghanistan : Obama annonce une pause dans le retrait des forces américaines

(Barack Obama, entouré de Joe Biden, du secrétaire à la Défense et du chef d'état-major des armées, a annoncé le ralentissement du retrait des forces américaines d'Afghanistan. © REUTERS/Jonathan Ernst)

Le président américain Barack Obama a annoncé jeudi un ralentissement du retrait des forces armées américaines d'Afghanistan. Depuis la Maison-Blanche, il a prévenu qu'il ne laissera pas ce pays devenir un "repaire pour terroristes" et que les forces afghanes ne sont pas aussi fortes qu'elles le devraient.

Comme attendu, Barack Obama a annoncé ce jeudi qu'il allait ralentir le retrait des troupes américaines déployées en Afghanistan et maintenir les effectifs à leur niveau actuel, soit 9.800 hommes, pendant la majeure partie de 2016. Le président américain a expliqué ce maintien par le fait que les troupes afghanes ne sont pas aussi aguerries qu'elles devraient l'être. "Si elles échouaient, elles nous mettraient tous en danger ", a dit Barack Obama, accompagné du secrétaire à la Défense Ashton Carter, du chef d'état-major des armées Joseph Dunford et du vice-président Joe Biden.

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez-nous ... les talibans

5.500 soldats américains

Initialement, le président des Etats-Unis envisageait un retrait quasiment total des forces présentes sur le territoire afghan, à l'exception de quelques unités basées à l'ambassade américaine à Kaboul, d'ici la fin de son mandat, en janvier 2017. Le nouveau projet de retrait prévoit de ramener les effectifs à 5.500 hommes à partir d'une date non précisée en 2017 et de les répartir sur quatre sites : Kaboul, Bagram, Jalalabad et Kandahar. 

L'Otan a d'ailleurs annoncé dans la foulée qu'elle prendrait des décisions dans les semaines à venir pour déterminer le périmètre de la mission de l'alliance en Afghanistan pour l'adapter à la mesure du président américain.

Faiblesse des forces afghanes

Les troupes américaines poursuivront une mission d'entraînement et de conseil de l'armée afghane et se consacreront à la prévention face à la menace persistante d'Al-Qaïda. La coalition sous commandement américain a cessé ses missions de combat fin 2014 après 13 années de présence en Afghanistan. Depuis cette date, les forces afghanes sont chargées d'assurer la sécurité intérieure avec l'aide des unités américaines et alliées encore présentes. Cette transition a montré des signes de faiblesse notamment lors des récents assauts des talibans qui se sont brièvement rendus maîtres de la ville de Kunduz, dans le nord du pays, avant d'être repoussés.

Vous êtes à nouveau en ligne