à revivre | Journée historique pour l'Ukraine

(Vasily Fedosenko Reuters)

Journée à nouveau mouvementée en Ukraine, avec la libération de l'opposante Ioulia Timochenko et la destitution par les députés ukrainiens du président Viktor Ianoukovitch, qui a fui la capitale ukrainienne. L'opposition a pris le contrôle du palais présidentiel et elle préside maintenant le Parlement. Une présidentielle anticipée aura lieu le 25 mai.

20h32 : Visiblement très éprouvée par ses trente mois derrière les barreaux, l'ex-Premier ministre vient de rejoindre sur une chaise roulante le Maïdan à Kiev, où elle a reçu un accueil triomphal. En larmes, elle a salué "les héros de l'Ukraine ". "Vous n'avez pas le droit de quitter la place Maïdan. N'arrêtez pas maintenant ", a-t-elle lancé aux Manifestants présents sur place.

20h21 : Washington a également salué la libération de Ioulia Timochenko, précisant que c'était aux Ukrainiens de "déterminer leur propre avenir ".

18h13 : Le président de la Commission européenne a salué sur Twitter la libération de Ioulia Timochenko.

17h56 : D'après le président du Parlement ukrainien, Viktor Ianoukovitch aurait tenté de prendre un avion en direction de la Russie.

17h42 : Des milliers d'Ukrainiens ont profité samedi de la chute du régime du président Viktor Ianoukovitch pour visiter dans une ambiance de fête sa luxueuse résidence officielle dans la banlieue de Kiev, comme le montre les photos du compte Twitter des manifestants :

17h36 : Libérée, Ioulia Timochenko s'est exprimée sur le site internet de son parti : "La dictature est tombée non grâce aux hommes politiques et aux diplomates, mais grâce aux gens qui sont sortis dans la rue, qui ont réussi à protéger leurs familles et leur pays ", a-t-elle déclaré.

16h54 :  L'opposante et ex-Premier ministre Ioulia Timochenko a été libérée, comme l'avait promis le Parlement plus tôt dans la journée. Elle avait été condamnée en 2011 pour abus de pouvoir. Elle a décidé de se rendre immédiattement sur le Maïdan, haut-lieu de la contestation à Kiev.

16h25 :  Après avoir destitué Viktor Ianoukovitch, le Parlement ukrainien a voté samedi une résolution fixant au 25 mai prochain une élection présidentielle anticipée, au motif que le président "ne remplit plus ses fonctions "

15h54 : La Russie a dénoncé samedi l'attitude de l'opposition ukrainienne après l'accord conclu la veille avec le président Viktor Ianoukovitch et mis en garde contre une menace sur la souveraineté du pays.  

15h32 : Les forces armées ukrainiennes annocent qu'elles se tiendront à l'écart de la crise politique.

15h09 : Cité par l'agence Interfax, Viktor Ianoukovitch qualifie de "coup d'Etat " les évènements en cours et affirme qu'il n'a "pas l'intention de donner sa démission". Dans la foulée, il a annoncé son intention de séjourner pour le moment dans le sud-est du pays, majoritairement russophone.

15h : sur la place Maïdan, c'est une foule très nombreuse qui se presse maintenant. La démission du président ukrainien a même été annoncée relate Mathilde Lemaire. Mais pas confirmée.

14h45 : le nouveau président du Parlement ukrainien Olexander Tourtchinov, assure que le "principal objectif" de l'opposition "c'est de reprendre le fonctionnement des Institutions". 

14h29 : selon le député de l'opposition Mykola Kateryntchouk, le président Ianoukovitch a promis de donner sa démission :* "Nous

attendons la confirmation écrite."*

13h29 :  le gouvernement ukrainien affirme qu'il "*assurera un transfert du pouvoir tout à fait responsable selon la Constitution et la

législation."*

13h16 : les dirigeants des régions de l'est ukrainien, partisans du président Viktor Ianoukovitch, remettent en cause la légitimité du Parlement de Kiev. "Les décisions prises par le parlement ukrainien dans de telles circonstances font douter de leurs (...) légitimité et légalité".

12h45 : "Il reste encore beaucoup de chagrin dans les coeurs" rappelle notamment Mathilde Lemaire.

 

12h40 : la conseillère de Viktor Ianoukovitch, Ganna German, assure que le président ukrainien "remplit ses fonctions constitutionnelles ". Et qu'il "va s'exprimer aujourd'hui à la télévision à Kharkiv".

12h35 : Le parlement vote la libération de**** Ioulia Timochenko.Ou plus précisément il a adopté une disposition qui accélère la procédure en rendant superflue sa ratification par l'exécutif.

12h23 : Arsen Avakov, un proche de l'opposante emprisonnée Timochenko a été élu ministre de l'Intérieur par intérim par 275 voix sur un total de 324 votants.

12h20 : Marie Mendras, politologue au CNRS et au CERI assure sur France Info que Viktor Ianoukovitch va maintenant quitter le pays.

12h: ambiance de fin de règne à Kiev. Une page de l'histoire de l'Ukraine est en train de se tourner explique Mathilde Lemaire.

11h43 : Oleksander Tourchinov, le bras droit de l'opposante Timochenko a été élu président du Parlement. Il a obtenu 288 voix sur 450.

11h35 : depuis Kharkiv ou Kharkov où il s'est réfugié vendredi soir, le président ukrainien chercherait à organiser ses partisans.

11h4 :  le ministre ukrainien de l'Intérieur dit partager le désir de changement et demande aux citoyens de coopérer avec la police pour assurer le maintien de l'ordre

11h : Mathilde Lemaire devant la cour du palais présidentiel désormais ouverte à la presse internationale. "Il n'y a plus aucun policier. "

**10h18 :  * "Il n'est pas là, il n'y a ni responsable ni qui que ce soit

lié à l'administration"* , affirme Ostap Krivdik, l'un des meneurs des manifestants, à l'intérieur du bâtiment présidentiel.

**10h4 : l'opposition affirme qu'elle contrôle**** ** le bâtiment de la présidence.

**10h : * en direct sur France Info, Mathilde Lemaire décrit une "situation inédite : les forces de l'ordre ont déserté le quartier gouvernemental"* .

9h50 : Le président ukrainien "a quitté aujourd'hui la capitale ", a affirmé Vitali Klitschko lors d'une séance extraordinaire du parlement. Officiellement, Viktor Ianoukovitch devait se rendre ce samedi en visite officielle à Kharkov, dans le nord-est du pays. C'est à dire près de la frontière russe...

9h38 : Vitali Klitschko appelle à une élection présidentielle d'ici au 25 mai.

 9h34 Vitali Klitschko affirme que le président Ianoukovitch a quitté Kiev.

9h30 : selon l'agence russe Interfax, le domicile du président, qui doit visiter dans la journée la ville de Kharkiv,dans le Nord-Est, n'est plus gardé et les journalistes peuvent y pénétrer librement.

9h13 : le président du Parlement, un proche de Ianoukovitch démissionne.  Volodymyr Rybak a démissionné après que plusieurs députés du Parti des régions, au pouvoir, ont annoncé qu'ils quittaient cette formation

9h06 : l'opposition demande au président ukrainien de démissionner. "Nous allons présenter une résolution qui demande à  Ianoukovitch de démissionner" , a déclaré Oksana Zinoviyeva, porte-parole de l'Udar, la formation de l'ancien boxeur Vitali Klitschko.

Vous êtes à nouveau en ligne