A Cuba, Hollande rencontre Fidel Castro et demande la levée de l'embargo

(François hollande à la rencontre des Cubains © maxppp)

Venu à Cuba pour défendre les intérêts français et européens, le président François Hollande était reçu en milieu d'après-midi par le père de la révolution cubaine Fidel Castro, à la résidence de ce dernier.

Premier chef d'Etat occidental à se rendre à Cuba depuis l'annonce du dégel entre l'île et les Etats-Unis, François Hollande a plaidé lundi pour la levée de l'embargo économique américain, qui selon lui "a tant nui " au développement de l'île communiste.

La rencontre avec Fidel Castro s’est déroulée pendant une cinquantaine de minutes à huis clos.

"J'avais devant moi un homme qui a fait l'histoire" a raconté François Hollande
--'--
--'--

François Hollande s'était dit "disponible " pour rencontrer le leader Maximo, retiré du pouvoir depuis 2006 mais dont la voix se fait encore régulièrement entendre. Le dirigeant français dans un discours à l'Université de La Havane, a clairement pris position contre l'embargo américain qui pénalise l'économie de l'île depuis 1962.

L'embargo doit être levé

La France fera son possible pour contribuer à ce que "l'ouverture puisse être confirmée, que les mesures qui ont tant nui au développement de Cuba puissent être enfin annulées, supprimées ", a-t-il expliqué.

"Pour que Cuba puisse être pleinement un pays présent dans le monde, l'embargo doit être levé parce que c'est la condition pour que nous puissions tous travailler dans l'intérêt commun de nos deux peuples ", a-t-il répété lors d'un forum économique. Le président français a appelé La Havane à assouplir les "règles " pour faciliter les échanges et l'implantation d'entreprises françaises dans l'île.