31 migrants africains noyés en tentant de rejoindre l'Italie

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Vendredi, 31 migrants, dont 9 femmes, se sont noyés au large de la Libye. Ce dimanche, le presse italienne explique qu'ils tentaient de traverser la mer Méditerranée, afin d'atteindre l'île italienne de Lampedusa.

Un canot transportant 53 personnes a chaviré vendredi, au large des côtes lybiennes. Si 22 des migrants présents à bord lors de l'accident ont été sauvés, 31 d'entre eux sont décédés par noyade. 

Les 22 survivants du naufrage, venant apparemment du
Nigeria, de Gambie, du Bénin et du Sénégal, ont expliqué que l'embarcation avait chaviré après
trois jours de mer.

Ces migrants africains étaient en fait en chemin pour Lampedusa,
île italienne proche des côtes de l'Afrique du Nord. Au total, le garde-côte à
annoncé avoir secouru plus de 500 migrants qui tentaient de gagner les côtes
européennes.

Un passage obligé pour l'Europe

Vendredi et samedi, les secouristes ont récupéré 450
migrants qui tentaient eux aussi de rejoindre l'Italie. Ils ont été envoyés dans
le centre de réfugiés de l'île de Lampedusa, aggravant le climat de tension
déjà présent à l'intérieur d'un centre surpeuplé. Dimanche matin, 92 migrants, dont le bateau
était en difficulté, ont également été secourus entre la Tunisie et la Sicile.

Selon l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, environ 8 400 migrants et demandeurs d'asile sont arrivés sur les côtes de l'Italie et de Malte durant les six premiers mois de cette année. En juin dernier, 7 migrants étaient déjà morts par noyade au large de la Sicile.

Quarante noyés depuis le début de l'année

Les 31 migrants décédés ce dimanche viennent se rajouter à la quarantaine de personnes qui sont morts depuis le début de l'année, toujours selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), la plupart par noyade, en tentant de rejoindre l'Italie depuis l'Afrique du Nord. L'année dernière, ils étaient 500 personnes à avoir péri de cette manière.

Depuis 1999, plus de 200.000 personnes sont arrivées à
Lampedusa, qui est  l'un des principaux points de passage pour les migrants
sans papiers cherchant à se réfugier dans l'Union européenne.