100.000 habitants évacués suite à des inondations au Japon

(Un habitant de la ville de Joso, dans la préfecture d'Ibaraki, marche dans sa ville inondée par la rivière Kinugawa. © REUTERS/Issei Kato)

Cent mille personnes ont été évacuées jeudi dans l'est du Japon en raison de pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations. On dénombre au moins deux disparus et de nombreuses personnes isolées par la montée des eaux de certaines rivières.

100.000 personnes déjà évacuées dans l'est du pays et 800.000 autres qui ont reçu une recommandation pour le faire. Les impressionnantes innondations qui touchent la préfecture d'Ibakari rappellent les images du tsunami de 2011, avec les eaux envahissant les villes, arrachant les maisons à leurs socles de béton, les évacuations en hélicoptère, les habitants réfugiés sur leurs toits. Le bilan - provisoire - est toutefois sans commune mesure avec deux disparus évoqués.

Certains secteurs ont reçu en 48 heures plus du double des précipitations normalement enregistrées au cours de tout le mois de septembre, cela en raison du passage de la tempête tropicale Etau sur la partie centrale de Honshu, l'île principale de l'archipel nippon.

(Vue aérienne de l'étendue des inondations dues à la rivière Kinugawa. © REUTERS/Kyodo)

Une femme de 63 ans est portée disparue après un glissement de terrain qui a détruit sa maison, et un septuagénaire de Joso, ville de 65.000 habitants à 56 km au nord de Tokyo, aurait été emporté avec sa maison par les inondations brutales, a rapporté la télévision publique NHK.

Déluge jusqu'à vendredi

Dans la région de Joso, il est tombé 600 mm de pluies, et les services météorologiques prévoyaient qu'il devait tomber au moins 200 mm de plus sur certains secteurs de l'est du Japon, dont la préfecture de Fukushima, avant que le déluge prenne fin vendredi.

 

Vous êtes à nouveau en ligne