Micheline Dax : une carrière multiformes

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Elle avait un coup de sifflet exceptionnel. DAns les années 70 elle prete sa voix au manège enchanté Elle fut l'un des pilliers de l'Académie des 9. Elle a eu mille vieQS Micheline Dax a commencé sa carrière dans les années 50 et elle était encore sur scène il y a 4 ans. Dans l'inconscient collectif, elle était un peu la tante ou la grand-mère chérie du public. Les Français ont le sentiment de perdre quelqu'un de proche. Micheline Dax, plus de 70 ans de rire et de bonne humeur. Une brune très drôle. Pleine de vie, un peu excentrique. Une très jolie femme, talentueuse, avec beaucoup d'esprit. Elle a enchanté nos soirées en nous faisant rire. On se souvient d'elle comme d'un oiseau chantEUr. Sifflement. C'était super joli. On aurait dit un instrument de musique. Elle faisait partie d'une autre époque. Les femmes qui sifflaient étaient asses mal vues. A la télévision, c'est avec Gérard Hernandez qu'elle a partagé de nombreux éclats de rire. C'était une grande comédienne. Je l'ai vue dans des choses sérieuses. Elle était à l'aise partout. Au théâtre, c'est avec Michel Galabru qu'elle joue Moliere. Je l'aimais beaucoup, car elle était très drôle. Il n'y a pas beaucoup de femmes comme ça. Elle avait des dons.

Elle avait un coup de sifflet exceptionnel. DAns les années 70 elle prete sa voix au manège enchanté Elle fut l'un des pilliers de l'Académie des 9. Elle a eu mille vieQS Micheline Dax a commencé sa carrière dans les années 50 et elle était encore sur scène il y a 4 ans. Dans l'inconscient collectif, elle était un peu la tante ou la grand-mère chérie du public. Les Français ont le sentiment de perdre quelqu'un de proche. Micheline Dax, plus de 70 ans de rire et de bonne humeur.

Une brune très drôle. Pleine de vie, un peu excentrique.

Une très jolie femme, talentueuse, avec beaucoup d'esprit.

Elle a enchanté nos soirées en nous faisant rire.

On se souvient d'elle comme d'un oiseau chantEUr. Sifflement.

C'était super joli. On aurait dit un instrument de musique.

Elle faisait partie d'une autre époque. Les femmes qui sifflaient étaient asses mal vues.

A la télévision, c'est avec Gérard Hernandez qu'elle a partagé de nombreux éclats de rire.

C'était une grande comédienne. Je l'ai vue dans des choses sérieuses. Elle était à l'aise partout.

Au théâtre, c'est avec Michel Galabru qu'elle joue Moliere.

Je l'aimais beaucoup, car elle était très drôle. Il n'y a pas beaucoup de femmes comme ça. Elle avait des dons.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne