Tempête Bruno : encore "quelques centaines" de foyers privés d'électricité, la Corse en vigilance orange

La tempête Bruno s\'abat sur Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 27 décembre 2017. 
La tempête Bruno s'abat sur Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 27 décembre 2017.  (MAXPPP)

La Corse est passée en alerte orange pour un risque de vents violents, tandis que la Corse-du-Sud est également en vigilance vagues-submersion. 

L'avis de tempête n'est plus sur l'ouest de la France mais s'est décalé vers la Corse. Mercredi 27 décembre, Météo France a levé l'alerte orange aux vents violents dans le Sud-Ouest, mais a placé la Corse en vigilance orange. La Corse-du-Sud est également en vigilance vagues-submersion.

Contacté par franceinfo en début de soirée, Enedis annonce qu'un "retour quasiment à la normale est prévu dans la soirée" mercredi, après que 23 000 foyers ont été privés d'électricité dans l'après-midi. "Quelques centaines de clients restent privés d'électricité", précise Enedis mercredi soir. 

 Trois blessés légers. A Lormont, en banlieue de Bordeaux (Gironde), une jeune femme de 19 ans a été légèrement blessée par la chute d'un arbre sur son véhicule, vers 4h50. Elle a été hospitalisée. Dans les Pyrénées-Atlantiques, deux hommes, âgés de 15 et 63 ans, ont également été légèrement blessés par des chutes de branches et d'arbres. 

 Des rafales à plus de 120 km/h. Selon Météo France, des rafales à plus de 120 km/h ont été mesurées dans la nuit en Gironde, dans les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées. Avec des pointes à plus de 140 km/h à Iraty ou au Pic du Midi.

D'autres départements touchés. Outre les départements en alerte, l'Aude et les Pyrénées-Orientales ont été touchées par une forte tramontane, avec des pointes à 120 km/h, a prévenu Météo France. De fortes vagues ont également affecté le littoral de l'Aquitaine, des Bouches-du-Rhône et de l'ouest de la Corse. 

Vous êtes à nouveau en ligne