VIDEO. Vents violents : la dépression Marcel balaie le Sud-Ouest avec des rafales allant jusqu'à 141 km/h

FRANCE 2

Après les passages de Kurt et Leiv, près de 56 000 foyers restaient privés d'électricité en début de soirée, dimanche 5 février.

Après Kurt et Leiv, la dépression Marcel, avec des rafales jusqu'à 141 km/h, a fouetté dimanche le Sud-Ouest, où près de 56 000 foyers restaient privés d'électricité.

Neuf départements du Sud -- Ariège, Aude, Haute-Garonne, Gers, Hérault, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales-- se trouvaient dimanche après midi en vigilance orange pour vents violents, jusqu'à lundi 10 heures a annoncé Météo-France à 20 heures dimanche soir. 

De moindre intensité que Leiv

Sur le littoral aquitain, des rafales de 141 km/h ont été relevées dimanche matin au Cap Ferret (Gironde), 122 km/h à Socoa (Pyrénées-Atlantiques) et 127 km/h à Messanges (Landes).

Selon un premier bilan de préfectures, "Marcel", d'intensité moindre que "Leiv", a provoqué des chutes d'arbres, de lignes électriques, des coupures de voies secondaires, mais pas de victimes ni dégâts majeurs. Victimes de toiture arrachée ou d'infiltrations, trois établissements scolaires devraient rester fermés lundi. Sur Gironde et Charente-Maritime, les pompiers ont effectué plus de 780 interventions en moins de 48 heures depuis samedi matin.

Selon Enedis (ex-ERDF) et les préfectures, environ 56 000 foyers restaient privés d'électricité dimanche après-midi dans le Sud-Ouest, principalement en Nouvelle-Aquitaine, après les tempêtes successives, environ 20 000 de ces coupures étant liées au passage de "Marcel". En Nouvelle-Aquitaine, où 250 000 foyers avaient déconnectés samedi par "Leiv", les interventions de techniciens d'Enedis étaient compliqués par la météo liée à "Marcel".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne